Tout sur les animaux de compagnie : chien chat rongeur...

Les chiens, on aime en parler !

Val55
@#2 moi je me poserais pas de question ce qui était interdit avant dois le rester, si demain je déménage ils n'ont quoi qu'il arrive pas le droit à l'étage ou aux chambres donc tu changes rien, en plus protéger comme pour les enfants (avec une barrière) l'accès à l'escalier. je connais pas sa maladie mais un système comme pour... more
Julie
@#1 A une époque, les vermifuges pouvaient déranger un peu les chiens, mais les vermifuges actuels (à plus forte raison le Drontal) ne posent normalement pas le moindre problème, sauf s'il y a surdosage massif. En plus, si c'était vraiment le vermifuge qui l'avait rendue malade, les manifestations intestinales seraient apparues dans... more
Ben
La question est dans le titre : un chien peut-il être malade suite à la prise d'un vermifuge ? Ma chienne a été vermifugée samedi, avec du Drontal je crois, et aujourd'hui il ne s'est pas passé 5min sans qu'elle nous parfume l'appartement. Pas d'erreur dans la date, pas d'erreur dans la dose. Elle a été traitée... more
Angel
@#3 Ma chienne a 8 ans, elle est croisée berger, et elle commence a avoir de l'arthrose, elle elle a du mal a marcher, monter et descendre les escaliers, pi quand elle reste trop longtemps sans bouger elle a du mal a se lever. Normalement oui ca devrait se voir sur les radios.
chris
Bonjour, je voulais savoir si s'était normale que mon bouledog aime bien la chaleur, à chaque fois qu'il fait beau il va aussitôt là où il y a du soleil, il reste longtemps sur le balcon au soleil et c'est vrai qu'au bout d'un moment quand il rerentre il tire la langue et il est essouflé, je voulais savoir si il fallait que je... more
Anonyme
@#1 J'avais acheté dernièrement un autre vermifuge (je ne me souviens pas du nom par contre), mes chiens ont été malades (diarrhée et vomissements) et pareil, aucun changement niveau croquettes ou autre, le véto m'a dit que c'était sans doute le vermifuge. Ca peut arriver, c'est peut-être ça

Il y a toujours des choses à dire sur nos chats !

florent
J'ai toujours eu une caisse en plastique pour transporter mon chat. Ca n'est pas très confortable selon moi, et je m'efforce de l'aménager tant bien que mal avant d'y mettre mon chat. Un autre gros inconvénient est le transport d'une telle caisse...c'est encombrant et peu pratique a manipuler. Je me demandais donc si... more
mindy
TOP 3: 1.les jeux interactifs type cane à peche avec les "appats" en plumes comme beaucoup l'ont déjà écrit ici. Je recommande particulièrement un jouet qui s'appelle le "Da bird", il est vraiment bien designé, les plumes tournent sur elles meme dans un bruit de bruissement d'aile: çà rend les chats completement... more
bombay
@#1 J'accrochais la ficelle à une chaise il jouait quand il voulait avec. Qu'est-ce qu'il a pu s'amuser!!! Le mordre, les coups de griffes.... :))
Anonyme
C'est mon chat qui l'a choisi lui-même (volée quoi...). Un beau jour il est revenu de l'extérieur avec cette merveille! Et l'a plus lâchée. Maintenant c'est la petite qui la lui pique. Elle la promène partout où elle va, joue toute seule ou avec nous. Ce qui consiste à la faire tourner dans tous les sens, puis à la lancer. Elle... more
cat
Pour moi, c'est le circuit de jeu Senses Catit Design, que je viens d'acheter sur Internet (tapez sur Google, vous en trouverez un peu partout). L'avanatge, c'est que mon chat joue des heures, et il peut jouer tout seul quand je ne suis pas là... vraiment bien pensé !
lolo
Ma chatte adore les bouchon en plastique. On lui lance et elle coure après, le prend en gueule et croyez moi elle me le rapporte pour lui lancer à nouveau. Elle adore tellement ce jeu (qui est en même temps un grand moment de complicité) qu'elle miaule pour nous inviter à jouer. Elle dispose même d'une grande collection de ce "jouet... more

Comment traiter son animal contre les puces et les tiques ?

Vous avez remarqué depuis quelques temps un changement d’attitude de votre animal. Il se gratte, est mal à l’aise et vous avez l’impression que ça le démange un peu partout … Ne vous alarmez pas c’est qu’il a peut-être attrapé des puces ou pire encore des tiques. Pour éviter ces désagréments, vous devez traiter votre animal efficacement. Voici quelques bons conseils pour s’en débarrasser rapidement.

Comment reconnaître les puces et les tiques

Reconnaître la puce

Les puces sont de minuscules insectes bruns qui se confondent facilement avec le pelage de votre animal de compagnie. Ne mesurant que quelques millimètre, les puces se reconnaissent grâce à la présence de papules prurigineuses, à savoir des plaques au niveau de l'intérieur des cuisses, en région abdominale et au niveau du dorsolombaire.

Donc si vous pouvez repérer des petits grains noirs au moment de brosser votre chien ou votre chat sachez qu’il s’agit de déjections issues des puces. Vérifiez donc le pelage de votre animal très régulièrement.

Reconnaître les tiques

Ne mesurant que 2mm elles changent rapidement de morphologie et peuvent atteindre 2cm quand elles sont gorgées de sang. Elles sont facilement identifiables car elles adorent se mettre dans les endroits où les poils sont un peu moins nombreux comme les cuisses, les lobes d’oreille ou encore le ventre. Elles sont extrêmement résistantes et peuvent survivre à un jeûne de deux mois. Une puce passe au maximum 2h par jour seulement sur votre animal. Le reste du temps, elles se reproduisent dans votre environnement quotidien et sont très prolifiques.

La tique est le vecteur d'une maladie du sang redoutable pour le chien, la piroplasmose qui se traduit par la destruction des globules rouges. Cette maladie peut entraîner de sérieux problèmes pour votre animal dont l'issue peut même être fatale. Donc vous vous devez d’être attentif à votre compagnon.

N’hésitez pas à consulter un vétérinaire dés qu’il commence à présenter certains symptômes symptôme :

  • mine abattue,
  • forte fièvre
  • et principalement urine foncée.

Votre animal peut attraper des tiques en se promenant dans un champ par exemple. C’est pourquoi après chaque promenade, vous devez inspecter son corps très minutieusement.

Quel traitement préventif contre les parasites ?

Pour prévenir les désagréments que peuvent causer ces petites bêtes il existe plusieurs méthodes pour traiter efficacement les animaux qui risquent d’être infestés par les puces ou les tiques.

Le collier anti parasitaire

Son action est principalement préventive et curative à condition de le renouveler régulièrement. Il diffuse un principe actif sur toute la couche supérieure de l’épiderme de votre animal. Son efficacité est permanente, dure plusieurs semaines et agit même sous la pluie. Au moment de faire votre choix privilégiez les colliers avec élastique de sécurité, afin d'éviter tout risque d'étranglement lors du jeu. Il faudrait noter que tous les chats ne le tolèrent pas. Ceux qui vivent à l'extérieur risquent de le perdre en cours de balade, dans une branche ou sur un grillage.

La pipette

La pipette est devenue l'insecticide le plus apprécié pour son côté pratique et sa durabilité qui s’étend sur un mois. Pour l’application, il suffit de déposer très facilement quelques gouttes sur votre animal de compagnie à des endroits qu’il ne pourra pas atteindre, de préférence derrière sa tête, au niveau du cou ou de l’arrière train. Afin que la substance ne reste pas en surface, veillez au préalable à bien écarter les poils. Il faut ensuite bien s’assurer que le chien ou le chat ne pourra pas se lécher à cet endroit. Et faites bien attention si vous avez plusieurs animaux.

Les traitements anti parasitaires

Comment savoir si votre animal a des puces ?

Lorsque vous le voyez lever la patte sans arrêt pour se gratter, comprenez que ce sont les puces qui sont entrain de l’attaquer. Voici quelques conseils pour s’en débarrasser.

Le spray

Lors d'une infection importante, le spray s'avère être la meilleure protection immédiate car il est censé exterminer toutes les petites bêtes. Humectez uniformément tout le pelage en lui protégeant les yeux et en allant à rebrousse poil et laissez sécher. Avec la matière active utilisée dans les sprays, l'effet est foudroyant sur les parasites. Son efficacité est renforcée par le film protecteur qui se forme sur les poils et la peau de votre chien, même sous la pluie.

Le shampooing anti parasitaire

Pour débarrasser votre chien ou votre chat (même s’il déteste l’eau) d’une infestation de puces, faites lui prendre un bain. N’hésitez pas à bien leur frotter l’épiderme pour enlever toutes les puces. L’effet de la base nettoyante des shampooings est complété par l'élimination des squames, des croûtes et des impuretés allergisantes laissées par les excréments de puces. En équivalent au shampooing mais sans rinçage (donc plus pratique) on trouve aussi la mousse.

Les comprimés

On trouve sur le marché des comprimés permettant de se débarrasser des puces.

La poudre

Ce produit est souvent déconseillé car relativement peu probant. Le talc ayant tendance à glisser sur les poils, la pénétration est rarement optimale, et votre animal risque de se lécher et d'avaler les résidus.
Application : Une à deux fois par semaine, saupoudrez le pelage à rebrousse-poil.

Que faire si votre animal a des tiques ?

Les tiques sont des parasites qui ont besoin de se fixer sur un hôte pour se nourrir de sang donc pour s’en débarrasser il n’existe qu’une seule solution: les enlever !
Beaucoup de gens proposent d’utiliser l’alcool ou le briquet mais la meilleure solution est de la retirer avec une pince à épiler spéciale ou un crochet à tique. Passez au préalable une coton tige imbibée d’éther sur la tique avant de la pincer. Surtout ne tirez pas n’importe comment, car la tête de la tique pourrait rester en place et provoquer un abcès à votre animal. Une fois que vous avez saisi la tique entre la pince, faites un demi tour et tirez.

Dans tous les deux cas, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire. Il trouvera la solution la plus adéquate pour votre animal de compagnie.

Traiter votre environnement et celui de votre animal

Lorsque votre compagnon est infesté de puces et de tiques, ne négligez pas votre intérieur. Il faudra passer à la loupe les lieux où votre chien ou votre chat a installé son territoire. Redoublez de vigilance si d’autres animaux vivent à proximité.

Dans l'environnement de votre animal

Si vous traitez uniquement l'animal, il risque d'être réinfecté, dès lors qu'il se couche dans son panier, sur le tapis ou sur le canapé. Traitez dés lors les lieux de repos favoris de votre animal. Pour traiter son environnement, utilisez donc un spray ou une poudre spéciale. Le pulvérisateur détruit les parasites adultes mais aussi les œufs et les larves par une action inhibitrice de croissance.

Protection de l'environnement

Lors de forte infestation, commencez par passer l'aspirateur ensuite il est nécessaire d'avoir recours à un insecticide diffuseur. Son action permet de traiter un grand volume comme l'ensemble de la maison. Appliquez un insecticide en tenant à l'écart les enfants et les animaux pendant 4h au minimum. La multiplication et la ré-infestation se trouvent ainsi stoppées. Réitérez cette opération à chaque infestation dans toute votre maison. Il existe aussi un fumigène anti puces, à manipuler avec précaution. Avant de procéder à tout traitement, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Assurance animale : Dangers domestiques, chiens et chats à l’abri des tentations

La maison recèle de nombreux risques pour le chien et le chat. Les dangers domestiques représentent une part importante des motifs de consultations vétérinaires.

Escaladeurs, curieux de tout, s’amusant d’un rien, les dangers guettant chiens et chats – quel que soit leur âge – sont un peu partout dans la maison.

Ils occasionnent chaque année de nombreuses consultations vétérinaires, parfois en urgence. Pris en charge au même titre que la maladie par l’assurance santé animale (mutuelle chien et mutuelle chat) et s’ils sont remboursés à hauteur de la formule choisie, il est toutefois possible d’éviter bon nombre de problèmes de ce type.

Certes, il peut être parfois difficile de tout mettre sous clef, du moins de tout rendre complètement inaccessible, comme les fils électriques de nos appareils ménagers et les prises, notamment.

C’est pourtant l’une des premières choses à laquelle il faut tenter de veiller, notamment les jours suivant l’acquisition d’un animal et lors de l’absence des maîtres.

Certains, bricoleurs, redoublent d’ingéniosité. Comme on le fait pour protéger les enfants en bas âge de toute tentation de ce type, le matériel électrique est dissimulé plus ou moins habilement à l’aide de boîte de carton. Attention à ne pas inciter à trop de curiosité, bien connu chez les animaux, pour ne pas risquer de provoquer l’effet inverse de celui recherché !

A chaque pièce ses précautions

Toutes les pièces de la maison présentent leurs propres sources de dangers. Dans la salle de bain, ce peut être des médicament laissés en évidence, voire un rasoir jetable en plastique. Dans le salon, ce sont certaines plantes d’intérieur responsables, si le chien ou le chat en ingère, d’intoxication.

Intoxication (toxiques et alimentaires) également dans la cuisine avec tout ce que l’on peut y trouver. Cette dernière pièce présente aussi des risques importants de brûlures, notamment chez les chats capables de sauter sur un plan de travail.

La buanderie, le garage ou encore une loggia peuvent aussi être l’endroit où l’on entrepose engrais, produits de traitement pour le jardin, insecticide, antigel, allume-barbecue… autant de dangers potentiels.

Faire passer le message !

Hormis le fait de ne pas laisser en évidence produits et objets (couteaux, ciseaux, aiguilles et fil de couture…) avec lesquels les animaux pourraient se blesser, on peut aussi par l’éducation tenter de leur faire comprendre les interdits.

Certains chiens et chats assimilent très rapidement ce genre d’ordre – lorsqu’on les prend sur le fait uniquement – que l’on accompagne d’un Non ! prononcé fermement, une tape sur les fesses, ou encore à l’aide d’une subtile projection d’eau avec un spray tout en faisant en sorte que l’animal ne voit pas d’où cela arrive !

Restent les chutes, qui sont difficiles à contrôler, principalement chez les chats

On trouve dans le commerce, pour les animaux, des barrières qui sont finalement du même type que celles utilisées chez les jeunes enfants afin d’interdire l’accès à certains endroits.

Enfin, sans transformer sa maison en bunker, il faudra penser à sécuriser balcons et fenêtres dès que l’on s’absente d’une pièce.

Comparer les assurances animaux