Comprendre le chat : Son territoire

Le territoire du chat et la hiérarchie

Les chats possèdent un territoire qu’ils connaissent et maîtrisent parfaitement, ce qui leur permet de manger, dormir et se reposer en toute sécurité. Même en appartement, ils auront besoin de se créer un endroit qui leur sera propre.

La dimension du territoire d’un chat libre varie du fait de l’urbanisation et de sa position dans l’ordre social des félins. En campagne, il peut atteindre 80 à 100 ha alors qu’en ville cela ne peut représenter qu’un ou deux jardins.

L’organisation sociale est très complexe chez le chat. Il n’existe pas de principe dominant/dominé ou de phénomène de meute comme chez le chien ou le loup.

Même s’il existe des conflits avec des hiérarchies qui se créent entre des chats au sein d’un territoire, le vainqueur d’un jour peut très bien être le vaincu le lendemain.

Ses parcours

Quelles que soient les dimensions de son territoire, un chat empruntera toujours les mêmes parcours. Ses chemins sont rarement à découvert, et il préférera une haie, un muret, qui lui offriront une protection, même si cela lui coûte un détour.

Le marquage du territoire du chat

Le chat marque son territoire par des coups de griffes, des jets d’urine sur les supports verticaux (arbres, murs,…).

Il dépose ses empreintes odorantes à des points stratégiques à l’aide de leurs glandes sébacées situées sur leur tête, sur leurs flancs et autour de l’anus.

Le but de cette manœuvre est de s’identifier, connaître l’identité des visiteurs et leur date de passage grâce à l’intensité de l’odeur. Il n’y a aucune intimidation ou menace dans ce marquage.

Le partage de territoire entre chats

Le partage de territoire peut s’avérer complexe : un chemin pourra être le territoire d’un chat le matin et celui du voisin en fin de journée, des zones de chasse peuvent être partagées.

Les chats préfèrent éviter les conflits. La défense des droits de son territoire détermine sa position sociale, mais la victoire d’un chat sur un de ses congénères déterminera sa domination que sur le lieu de l’affrontement.

Il est possible de voir les mêmes chats s’affronter quelques mètres plus loin pour la défense d’une autre partie du territoire.

Dans le jeu de défense de territoire, les chattes se montrent plus bagarreuses et intransigeantes que les mâles.

Les ronds de chats

On ignore la signification et le but de ces réunions, appelées ronds de chats. Ils se retrouvent dans un même endroit, s’allongent, s’assoient, se lèchent mutuellement, puis se séparent.