Connaître les sens du chat pour mieux le comprendre

La vue chez le chat

Arme de séduction et d’attaque, c’est sûrement le sens le plus développé de votre animal, mais contrairement à ce que l’on croit, pas au point de voir la nuit.

C’est dans la pénombre qu’il se distingue, il a besoin de six fois moins de lumière que l’homme pour la même vision, sa pupille s’adaptant aux conditions de luminosité. De plus, son angle de vision de 187° (125° pour l’homme) lui permet d’observer sa proie sans tourner la tête, une arme redoutable.

On a longtemps pensé que le chat voyait le monde en noir et blanc.

Des études ont démontré que votre félin distingue quelques couleurs, mais que son cerveau ne tient pas vraiment compte de ces informations. Les pupilles de votre chat sont des bons indicateurs de leurs émotions.

L’ouïe chez le chat

Largement supérieure à celle de l’homme, elle lui permet d’entendre des bruits infiniment faibles, et des fréquences imperceptibles pour l’homme. Une vingtaine de muscles orientent les oreilles, indépendamment l’une de l’autre, déterminant ainsi la distance et la source.

Toutes les personnes ayant eu des problèmes d’oreille interne connaissent l’importance de cet organe pour l’équilibre, le chat doit donc une partie de son équilibre légendaire à ses oreilles.

Le toucher

Les vibrisses, moustaches situées de chaque coté du museau mais aussi au-dessus des yeux, fournissent au chat de nombreuses informations. Elles enregistrent et transmettent, grâce à leurs terminaisons nerveuses, la moindre vibration de l’air. Voila comment votre chat peut détecter un orage.

L’odorat du chat

La muqueuse située à l’intérieur du nez du chat est littéralement tapissée de terminaisons nerveuses et de cellules sensorielles. Elles offrent à votre chat un odorat dix fois plus développé que celui des humains.

Cet odorat a un véritable rôle social (marquage du territoire, communication).

Le goût chez le chat

Relativement peu développé chez le chat, cette fonction est remplie par l’odorat. Les principaux capteurs gustatifs sont disposés au bout de la langue, offrant ainsi la possibilité au chat de goûter sans avaler.

L’organe de Jacobson

Cet organe situé au-dessus du palais, composé de deux minuscules poches et relié au palais par deux orifices, permet de développer un sens entre l’odorat et le goût.

Vous remarquerez aisément lorsque votre chat utilise ce sens, il a la gueule à moitié ouverte, retrousse la lèvre supérieure et plisse le nez, une attitude qui se nomme la réponse de Flehman.

Le sixième sens chez le chat

Du fait de nombreuses croyances et superstitions liées aux chats, les hommes ont longtemps crus (et certains y croient encore) que les chats possèdent un sixième sens.

Mais votre chat exploite simplement l’ensemble de ses sens que la nature lui a donné (voir ci-dessus), ceux-ci associés à un formidable esprit d’observation.

Les chats qui se sauvent juste avant un tremblement de terre, par exemple, auront su capter et analyser des signaux olfactifs ou sonores qui nous sont étrangers ou imperceptibles.