Education du chiot : La relation Famille chien

Quand on aborde la relation avec le chien, il est important de se rendre compte des différences, les connaître pour mieux respecter les besoins de chacun.

De part sa sensibilité thermique à la naissance, le chiot reste au plus près de sa fratrie. Il naît aveugle et sourd, et très peu mobile. Le réflexe de fouissement apparaît dès la naissance. C'est l'activité de succion de la mamelle par un chiot qui déclenche celui du reste de la portée.

Le chiot est sourd jusqu'au 18e jour. Le sens olfactif est totalement en place dès la 2e semaine mais, de même que pour la sensibilité thermique, existe dès la naissance. La vision du chiot ne devient efficace que vers la 3e semaine. Vers le 18e jour, le chiot commence à s'orienter visuellement vers ses congénères. Une communication tactile commence à s'observer.

éducation chiot

Le comportement exploratoire du chiot se développe donc en relation étroite avec ses capacités sensorielles et motrices. Le chiot ne peut commencer à explorer qu'à partir du moment où il sent, voit, entend et se déplace.

Ainsi, avec sa mère et sa fratrie, le chiot fait l'apprentissage de la hiérarchie (gestion de l'espace, de la nourriture) et d'une socialisation primaire (aboiements, jappements, grognements) grâce aux jeux.

Toutes ces notions sont primordiales au bon développement psychique du chiot. D'ailleurs, le syndrome du chenil (une peur permanente et paroxysmique) décelé par Campbell, apparaît lorsque le chiot est élevé dans un milieu trop pauvre en stimuli. Le chiot n'a pu explorer et faire connaissance avec le bruit, les formes, les mouvements, et de fait, aura peur de tout ce qui est inconnu.

Il est donc important que le nouveau maître du chiot continu le développement social de son animal en lui faisant découvrir la ville, les voitures, les gares, les marchés, et bien sûr, des congénères avec lesquels le chien pourra s'exercer à la communication pour une bonne intégration, grâce au jeu.

LES RAPPORTS HIERARCHIQUES AVEC LE CHIOT

Le chien est un animal social, c'est-à-dire qu'il vit en groupe organisé. Il a donc fait l'apprentissage des modes de communication propres à son espèce. Dans ces groupes, les rituels ont un rôle essentiel : ils servent à maintenir la stabilité des rapports entre les différents membres de la meute. Chaque membre de cette fratrie occupe une place précise dans cette échelle sociale qu'est la hiérarchie intra-spécifique.

Ainsi, dès son plus jeune âge, le chiot teste ses capacités en jouant avec les autres chiots. Vers 1an - 1an et demi, il se sera confronté à tous les membres de sa fratrie qui lui auront fait comprendre la place qu'il occupe au sein de la hiérarchie. C'est pour cette raison que lorsque le chien arrive dans sa famille humaine, certains de nos faits et gestes, déchiffrés selon ses propres codes, peuvent l'induire en erreur quant à nos attentes.

Le chien observe aussi les relations des membres de la famille entre eux. Il est donc important de prendre en considération toutes les interactions de la famille avec son chien pour avoir une vue d'ensemble de la situation.

C'est pour cette raison que le Comportementaliste étudie non pas le chien ou la famille, mais le système famille chien dans toute sa complexité.

N’oublions JAMAIS que le chien est un Loup civilisé. Lire : Le chien : son histoire et ses origines

Le chien est un mammifère social dont la vie est régie par des codes et rituels qui ont pour lui valeur de communication. Dans ce nouveau contexte, notre compagnon cherche sa place et essai de comprendre ce que nous attendons de lui.

LA RELATION AVEC LE CHIOT

Le Comportementaliste pourra également vous aider dans le choix d'un chiot, à savoir sa race, sa taille, son âge, ses besoins, critères primordiaux pour son intégration dans la famille. Il peut vous donner tous les conseils nécessaires pour l'éduquer dès son plus jeune âge et lui permettre de bien s'adapter à vous et à son environnement. Tout ceci est très important pour qu'un chien soit bien sociabilisé.

Vous aider à mieux comprendre les comportements de votre chien et à mieux communiquer entre vous. Ainsi, lorsqu'il grandira, le chien pourra s'intégrer sans heurts, ni craintes, ni attitudes gênantes dans votre famille. Ensuite, il vous faudra l'éduquer, apprendre à le comprendre et lui permettre de s'adapter à vous et à votre environnement.

  • Conseiller dans le choix de votre chiot (où et à quel âge)
  • Aider à une bonne intégration de votre chien ou chiot dans la famille
  • Aider à mieux comprendre les comportements de votre chien et à corriger ses comportements gênants
  • Proposer des conférences, réunions d'information et stages sur le chien

Enfin, le Comportementaliste est là pour répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur votre chien ou sur les chiens en général.

LE CHIEN ET L’ENFANT

Le COMPORTEMENTALISTE peut expliquer à la famille les relations que doivent avoir les enfants avec leur chien. Ceci est primordial pour le bon équilibre familial de façon à avoir une relation merveilleuse avec le chien. A l’inverse, si l’enfant et le chien sont livrés à eux-même, sans éducation du chien ni surveillance, cela peut être catastrophique.

Le chien et l’enfant forment souvent un couple très complice et ils se comprennent très bien. En effet, le chien apporte beaucoup d’affection à l’enfant, mais il faut savoir qu’il serait dangereux de le laisser seul avec le chien de la famille car ce dernier est un animal et que certaines situations peuvent être dangereuses.

Les parents doivent absolument apprendre à leurs enfants à respecter le chien. En effet, un chien agacé par ce que certains pourraient prendre pour des jeux d’enfants, risquerait de réagir par une agression.