L’éducation du chat et du chaton : les infos et conseils

Si le chien fonctionne en meute avec une recherche du dominant, le chat quant a lui possède un comportement social beaucoup plus complexe qui remonte à ses origines de félin.

La socialisation du chat

Tout commence dans le ventre de la mère, si vous avez la chance d’avoir une femelle enceinte, caressez-lui le ventre pendant sa gestation. Après la naissance, vous devez manipuler quotidiennement, avec délicatesse les chatons.

Caressez-les afin qu’ils ne développent pas un comportement craintif et hostile vis à vis de l’homme. La période cruciale se situe entre la quatrième et la septième semaine, ils doivent se familiariser avec la famille, enfants comme adultes, mais aussi avec les autres animaux de la maison.

L’éducation du chat

Vous n’aurez pas les mêmes idées que votre chat sur ce qu’il doit faire ou ne pas faire, il est donc important de fixer rapidement les imites.

Principe important : vous éduquerez votre chat en faisant preuve de patiente, d’obstination, et en usant des récompenses (nourriture, caresses, jeux,…) mais en aucune façon avec agressivité ou violence.

La propreté

Le chat est naturellement éduqué par sa mère dès la troisième ou quatrième semaine (phénomène d’imitation). Si ce n’est pas le cas du votre, dès que vous le voyez sur le point d’uriner, transportez le dans sa litière.

Ne lui mettez jamais le nez dans ses excréments, il ne comprendrait pas forcement vos intentions. Portez une attention particulière à sa litière.

Le mordillement

Comportement normal chez le chaton, cela fait partie de ses instincts.

Mais le fait de mordre sans réaction de votre part lui laisse croire qu’il prend l’ascendant sur vous, restez le maître du jeu. Ne le laissez pas vous mordiller les mains et chevilles, il en va de même pour le mobilier. Haussez le ton couplé d’un NON! ferme devrait être suffisant.

La reconnaissance de son nom

Un chat doit être capable de reconnaître son nom, pour cela prononcez le au moment des repas, pour qu’il l’associe à un moment agréable.

La chatière

Si vous laissez sortir votre chat installé lui une chatière en bas d’une porte. La majorité des chats, avec leur curiosité naturelle, découvriront d’eux même le fonctionnement. Si le votre est moins doué ou moins aventurier, montrez lui calmement en usant de friandise.

La punition du chat

Un chat ne comprend pas automatiquement le sens de la punition. Il sera plus simple d’encourager les bons comportements en le caressant affectueusement ou en le récompensant avec une friandise. N’utilisez jamais la violence, le chat ne comprendrait pas.

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Attraper son chat par la peau du cou et le gronder : la mère procède ainsi pour le transport de ses petits (ce qui est complètement indolore pour eux) en aucune façon pour les punir. Éviter ce geste qui entraînera peur et incompréhension chez votre animal.

  • Le frapper, même doucement, cet acte peut faire naître ou développer des phénomènes de peur ou d’anxiété, ce qui aurait pour conséquence de renforcer son agressivité.

  • Punir votre chat lorsque vous rentrez du travail pour une bêtise commise le matin. Réprimandez votre chat (en haussant la voix) lorsque vous le prenez sur le fait, il ne comprendra pas si vous le faites dans un second temps.

Ce qu’il faut essayer de faire :

  • Chez le chaton, pour stopper des mordillements ou des griffures trop énergiques, couchez le sur le ventre et grattez lui fermement le ventre (méthode employée par la mère pour punir son chaton).

  • Pour montrer votre désapprobation, utilisez un NON! énergique en le regardant fixement.

  • Vous pouvez utiliser un vaporisateur d’eau, en mode surprise quand le chat en pleine phase bêtise ne vous voit pas. L’important n’est pas la peur du jet d’eau ou du vaporisateur mais l’effet de surprise.

Les enfants et le chaton

Si vous en avez la possibilité, faites manipuler le chaton par votre enfant dès la naissance (votre présence est indispensable). Sans cette accoutumance, il risque de le rejeter.

L'arrivée d’un chaton est très excitant pour un enfant,( lire La relation entre le chat et les enfants ) charge à vous de lui faire comprendre que le chaton n’est pas un jouet. Il devra respecter impérativement ses moments de calme.

Le chien et le chaton

La cohabitation chien/chat n’est pas irréalisable, les chiffres le prouvent : en France, plus d’un propriétaire de chat sur trois possèdent un chien.

Socialisez votre chat au chien dès son plus jeune âge, apprenez lui à le considérer comme un membre du foyer, et non comme un prédateur potentiel.

Ne placez pas leurs gamelles à proximité l’une de l’autre, et prévoyez un endroit exclusivement réservé au chat (une chambre par exemple) et aménagez lui un lieu de repos en hauteur.

Les comportements anormaux chez le chat

Avec de la patience et de l’amour, il est toujours possible d’éduquer un chat.

Cependant, il peut arriver qu’un chat présente subitement des réactions d’agressivité, de stress ou de peur. Soyez attentif, ce sont dans la majorité des cas des symptômes de maladie, de changement (arrivée d’un enfant, déménagement,…), ou d’un traumatisme (accident).

Consultez votre vétérinaire afin qu’il vous aide dans les gestes à accomplir pour retrouver votre chat.

Dans certains cas, il est impossible ou terriblement difficile de manipuler un chat, même pour un câlin.

Ce comportement est dû à un manque de manipulation pendant son jeune âge. Pour tenter d’y remédier, récompensez le lorsqu’il se montre docile (friandise) et reposez le lorsqu’il se débat ou commence à mordre.