//-->

L’instinct de chasseur chez le chat

A l’origine, l’homme a utilisé le chat pour ses instincts de prédateur, aucun des nombreux croisements réalisés au fil des années ne modifieront cette prédisposition. Il maîtrise dès son plus jeune âge l’art de la chasse de façon quasi intuitive.

Vous pourrez le constater, même chez votre chat d’appartement lorsqu’il bondit sur une mouche ou une boule de papier, ces dernières servant de proies de substitution.

Ce comportement est à dissocier de son régime alimentaire. Il ne chasse pas parce qu’il a faim mais poussé par son instinct, augmenter la ration de nourriture de votre chat ne le fera pas stopper ses investigations.

Les chats chassent rarement des animaux plus volumineux qu’eux. Leurs proies de prédilection sont bien entendu les souris, qui pour un chat sauvage vont constituer 70 à 90% de son alimentation.

Les oiseaux restent plus difficiles à chasser mais pas moins appréciées par nos matous.

Bien sûr il y a la pêche, exercice dans lequel votre chat pourrait vous surprendre, et la chasse à tout ce qui frétille, saute, ou rampe du crapaud, sauterelle, mouche, etc. en fonction de son appétit.

Votre chat vous amène sa proie ?

Pour un chat qui peut sortir, il n’est pas étonnant qu’il revienne un jour avec une jolie petite souris ensanglantée dans la gueule. Quelles réactions avoir vis à vis de votre animal ?

Comme nous l’avons dit ci-dessus, la chasse est un instinct, ne le punissez pas et ne le grondez pas. Il est sûrement très fier de vous ramener sa proie.

Retirez lui sa proie pour éviter qu’il s’intoxique, les souris sont vecteur de maladies, et jetez la dans un endroit hors de sa portée (poubelle fermée).

Vous aimez les oiseaux

Lui aussi les adore, mais si vous voulez éviter qu’il les attrape, trouvez lui des jeux de substitution.

Cela ne l’empêchera pas de chasser mais canalisera son énergie. Une petite clochette accrochée à son collier pourra prévenir les oiseaux de son arrivée.