La castration et la stérilisation du chat : les infos et conseils

La stérilisation et la castration pour le chat sont des solutions radicales, souvent controversées par des propriétaires qui pensent que ces actes médicaux pourraient rendre leur animal malheureux.

 

Or l’ensemble des associations protectrices milite pour la généralisation de ces actes, afin de lutter contre la surpopulation féline, et de surcroît la misère qui en découle.

La castration du chat mâle

L’ablation des testicules chez le chat est possible dès l’âge de 4 mois, mais il est préférable d’attendre l’âge de 6 à 7 mois pour que le pénis soit plus développé.

Les avantages de la castration des chats mâles :

  • Vous éviterez les marquages de territoire (jet d’urine, griffades,…).
  • Vous éviterez les effets de comportement du mâle entier (fugues, bagarres, miaulements, blessures, accidents,…).
  • Vous éviterez les contaminations par des virus mortels (leucose, FIV,…)
  • Vous prolongerez l’existence de votre compagnon de deux ou trois ans.
  • Vous réduirez le risque de cancer de la prostate.

Les inconvénients de la castration des chats mâles :

  • Risque chirurgical s’accroît avec l’âge de l’animal.
  • Augmentation du risque de diabète.
  • Risque d’obésité.

La stérilisation du chat femelle

L’ovariectomie est conseillée entre le quatrième et cinquième mois, avant la maturité sexuelle qui intervient à partir du septième mois.

Les avantages de la stérilisation des chats femelle :

  • Vous éviterez les changements de comportement liés aux chaleurs (miaulements désagréables, fugues, bagarres, …).
  • Vous éviterez les contaminations par des virus mortels (leucose, Fiv,…).
  • Vous éviterez à vous et à votre chatte une gestation indésirable.
  • Vous prolongerez l’existence de votre chatte.
  • Vous réduirez les risques de tumeurs des mamelles, cancers des organes génitaux, infections de l’utérus,…

Les inconvénients de la stérilisation des chats femelle :

  • Risque chirurgical s’accroît avec l’âge de l’animal.
  • Augmentation du risque de diabète.
  • Risque d’obésité.