La trousse à pharmacie pour votre lapin

La trousse à pharmacie doit être mobile et peu encombrante, vous devez pouvoir l’emmener partout ou vous emmenez votre lapin.

Les informations utiles sur le lapin

A l’intérieur doit se trouver toutes les informations concernant le lapin :

  • son carnet de santé à jour,
  • noter toutes ses maladies (dates et traitements prescrits),
  • ses rendez vous chez le vétérinaire,
  • le nom et coordonnées de son vétérinaire traitant, et ceux du vétérinaire de garde.
  • Sur le dessus de la boite, noter le numéro de téléphone des urgences.
  • Sur une fiche cartonnée, lister tous les produits, leur utilisation et leur date de péremption.

Pour les soins occasionnels du lapin et de tous les jours

Doivent se trouver :

  • De la biseptine : Pour nettoyer et désinfecter les petites plaies (griffure, griffe ou dent cassées etc..). Ne pique pas, aide à la cicatrisation, fongicide et bactéricide.
  • de la bétadine jaune : Antiseptique et antimycosique (pour éviter les infections et nettoyer la plaie). Elle a l'avantage par rapport à la bétadine rouge de ne pas colorer indéfiniment les poils. En fait, la couleur jaune reste le temps de l'action et disparaît ensuite. Il faut la diluer au moins 10 fois et ne jamais l'utiliser pure !!! .... A défaut, utiliser de la bétadine rouge (diluée ou non).
  • Une crème cicatrisante : pour la cicatrisation de grosses plaies (points de sutures, retour de stérilisation, ou opération diverse)
  • du cat malt : afin de régler les petits problèmes de transit genre une constipation passagère. Donner environ 1mL une à deux fois par jours sans dépasser 3 jours (ensuite vétérinaire obligatoire !!) à l'aide d'une grosse seringue (pâte épaisse assez sucrée).
  • de la paraffine: idem que le cat malt, à administrer à l'aide d'une grosse seringue, 1,5ml pendant trois jours, une fois par mois. (en préventif, pour les transits paresseux)
  • des seringues : pour administrer un médicament (une de 1ml et une de 10ml)
  • de la poudre insecticide : ou tout autre poudre à base de carbaryl, dérivé du carbamate. C'est la seule substance tolérée par les lapins contre les puces. Recouvrir le lapin entièrement (sauf la tête) 1 fois par semaine pendant un mois à un mois et demi. A titre préventif, traiter l'environnement avec des spray insectifuges bacterifuges anti puce et anti poux. Il parait que les puces n'aiment pas l'odeur de la lavande, alors il est possible de très fortement diluer de l'huile essentielle de lavande dans de l'eau tiède (genre deux gouttes pour 2 litres) et de passer un gant de toilette bien essoré sur le poils du lapin.
  • des compresses stériles : pour nettoyer les plaies
  • du sérum physiologique : pour nettoyer les yeux qui coulent
  • des ciseaux pointus : car il y a toujours un moment où il va falloir couper quelque chose de très précis
  • des ciseaux à bout rond : pour couper des nœuds de poils quand c’est nécessaire.
  • une pince à tiques : si le lapin a l'habitude de traîner sous les arbre, dans les plantes, ou en contact avec d’autres animaux qui ont l’habitude de sortir..... A défaut une pince à épiler (à avoir quand même car ça sert en cas d'épine ou autre !!)
  • de l’éther : pour endormir la tique (vendu sous ordonnance !)
  • des bandes à crêpes : permet de faire un bandage qui tient bien, sans coller aux poils.
  • Un thermomètre : la température corporelle du lapin doit se trouver entre 37.5 et 39°C
  • un petit flacon d'alcool à 90° : pour désinfecter le thermomètre avant et immédiatement après usage
  • un coupe griffes : lorsque les griffes sont trop longues (vérifier tous les mois) couper millimètres par millimètres, jusqu’à laisser une griffe qui dépasse de 5mm de la partie charnue.
  • Un coupe dent (ou pince électricien) : pour corriger les défauts de dentitions lors de malocclusion des incisives, à ne pas utiliser tant qu'un vétérinaire ne vous a pas montré quoi faire exactement.
  • Un vermifuge : pour traiter les parasites internes, sous forme dissoluble, traitement d’une durée d’une semaine, puis a renouveler 15 jours plus tard, et par prévention tous les 2 mois.
  • Un régulateur de flore intestinale : sous forme de poudre, à mettre dans l’eau du biberon. Faire une cure par mois.
  • Du vinaigre de cidre : même rôle que le régulateur de flore, 2 cuillères à café pour un demi litre d’eau. A donner une fois par mois, voire deux fois si l’eau est calcaire.
  • du smecta : en cas de légère diarrhée, pour les doses, un sachet pour un grand verre d'orangeade.

Important :

  • pensez à remplacer régulièrement le matériel utilisé ou périmé
  • En cas de doute et avant administration de tout médicament ou toute intervention sur votre lapin demandez conseils à votre vétérinaire.
  • La liste citée ci-dessus est à titre indicatif.
Tags: