Langages et attitudes du chat : comment savoir les interpréter ?

Le chat possède un éventail de langages assez impressionnant qui l’aide à se faire comprendre des siens mais aussi de ses maîtres, à condition de savoir les interpréter.

Les sons du chat

Le ronronnement

Le ronronnement, premier son émis par le chat, reste un vrai mystère. Cette vibration n’est pas spécifique aux chats, elle est commune aux félidés (lynx, panthère,…), mais personne ne sait de quelle façon ils produisent ce son.

Pour certains, cela vient de son os hyoïde qui n’est pas complètement ossifié, pour d’autres de membranes proches des cordes vocales, ou encore des mouvements vibratoires de la veine cave lorsque le sang afflue dans son thorax, mais rien n’est prouvé.

Ce que l’on peut affirmer, c’est que le ronronnement est utilisé dans diverses situations mais toujours pour transmettre un message d’apaisement et de bien-être.

La chatte ronronne pour apaiser ses petits lors de la tété, qui à leur tour ronronnent pour lui faire sentir qu’ils se sentent bien.

Le chat adulte pourra vous signifier son désir de jouer, s’il est malade ou affaiblit son ronronnement l’apaisera, et avec ses congénères le ronronnement montrera aux autres chats que ses intentions sont purement pacifiques.

Les miaulements chez le chat

Le miaou sert à attirer l’attention ou exprimer un besoin comme les chatons qui ont faim ou froid. Les miaulements varient d’intensité ou de son suivant le message qu’ils veulent transmettre,

  • joues avec moi
  • j’ai faim
  • je veux sortir/rentrer…  

Si vous êtes attentif vous décoderez rapidement tous ces différents miaou.

Les roucoulements du chat

Utilisés pour l’échange entre chats. Un peu similaire à notre bavardage, ils servent notamment lors des parades.

Les cris et crachats du chat

Les feulements et grognements expriment généralement l’inquiétude ou l’agressivité. Il crachera pour manifester sa peur ou sa colère, prévenant de son passage en mode attaque.

Les langages du corps chez le chat

La tête du chat

Le visage du chat est souvent le premier révélateur de son humeur ou de ses envies d’entreprendre. Les pupilles, les oreilles et les moustaches expriment à elles seules tous les sentiments de votre chat.

Observez ses oreilles

  • Les oreilles dirigées vers l’avant = position normale/amical/curieux
  • Les oreilles dressées et orientées latéralement = prêt à l’attaque/colère
  • Les oreilles abaissées sur les cotés = attitude défensive/envie de fuite

Observez ses yeux et  pupilles

Il peut être difficile d’interpréter les pupilles car elles varient en fonction de l’intensité de la lumière, mais couplées à d’autres signes elles viendront appuyer votre analyse.

  • Un regard fixe et des pupilles rétrécies (myosis) = intérêt ou agressivité
  • Les pupilles dilatées (mydriase) correspondent à un état de peur ou d’attaque imminente.

Observez ses moustaches

  • Moustaches vers l’avant et en éventail = attentif/curieux
  • Moustaches serrées et baissées =  crainte

Observez la position de sa tête

  • Tête tendue vers l’avant = recherche de contact
  • Tête dressée = domination
  • Tête inclinée = soumission
  • Détournement de la tête = désintérêt

Les positions chez le chat

Généralement l’attitude du corps change après le visage, lorsqu’il est décidé à agir.

Attitude de paix et attentiste :

Chat assis sur ses pattes arrière, pattes avant rapprochées, queue entoure la posture

Attitude de colère/prêt à bondir

Pattes avant recroquevillées sous le corps queue proche du corps

Quand le chat fait le gros dos

Le gros dos associé à un hérissement des poils de la colonne vertébrale et à une position latérale dénote une peur chez le chat. Cette position défensive a pour but d’impressionner et de faire fuir son adversaire.

Le chat bluffe, après quelques coups de griffes défensifs, il prendra la fuite si l’agresseur s’approche de trop près.

La queue

La queue et ses mouvements font partie intégrante du langage du chat, mais ce moyen d’expression inattendu est souvent mal interprété, notamment par les propriétaires de chien.

Si pour votre toutou le fait de faire battre sa queue de gauche à droite est le signe d’une bonne humeur et d’une envie de jouer, chez le chat un mouvement de gauche à droite sur les flancs prouve l’excitation, l’énervement, et une attaque imminente.

Nous vous donnons quelques clés afin de décrypter au mieux ce langage :

Bonne humeur et le jeu :
  • Queue verticale ou bien dressée, couplée avec des oreilles droites sont synonymes de bonne humeur
  • Queue dressée ou à demi repliée, avant du corps plaquée au sol, oreilles en arrière reflètent une envie de jouer.
Mauvaise humeur, attaque, défense du territoire :
  • Queue dressée, hérissée, avec un gros dos, oreilles rabattues dénotent de la peur ou de la colère (éviter de s’approcher).
  • Queue en mouvement de gauche à droite sur les flancs témoigne d’une attaque imminente.
  • Queue tendue avec l’extrémité légèrement agitée indique une forte concentration.