Les maladies les plus fréquentes chez le chien

Plusieurs de ces maladies sont mortelles ou peuvent laisser de graves séquelles à votre chihuahua, certaines d’entre elles peuvent aussi être transmissibles à l’homme. La vaccination du chihuahua demeure la meilleure prévention.

Si votre chihuahua se comporte de façon anormale, refuse de se nourrir ou démontre des signes de maladie, il est très important de communiquer avec votre vétérinaire ou la clinique d'urgence le plus rapidement possible.

Plus vite le diagnostique sera connu, plus vite il sera possible de le soigner. Attendre au lendemain peut parfois aggraver la situation et mettre la vie de votre chihuahua en danger, rappelez-vous qu'un chihuahua ne peut parler et vous dire où il a mal et ce qu'il ressent.

Sauf la rage, la plupart des maladies du chien sont sans danger pour l'homme, par contre prudence avec les parasites tels que les ascarides et le ténia. Les tiques, les puces et les acariens peuvent aussi être transmissible.

Les maladies les plus fréquentes chez le chien

Bordetella

Cette maladie contagieuse des voies respiratoires s’attrape le plus souvent par contact avec un chien malade. Elle est surtout présente dans les endroits où il y a un nombre important de chien comme les chenils et les animaleries.

La toux de chenil est causée par plusieurs virus et bactéries qui infectent les voies respiratoires, la trachée et les bronches et peuvent mener aussi à la pneumonie.

Les symptômes de la maladie se traduisent par une forte toux, sèche et persistante, parfois accompagnée de fièvre, d’écoulements purulents du nez et des yeux, d’une inflammation du pharynx et des amygdales ainsi que de la trachée et des bronches.

Cette maladie peut s’avérer mortelle chez le chiot. Il est très important dès l’apparition de ces symptômes de consulter votre vétérinaire. Le chien peut être traité avec des antibiotiques mais il est recommandé de lui éviter tout contact avec les autres chiens.

La maladie de carré

Cette maladie infectieuse virale et contagieuse est souvent mortelle. Elle touche surtout les chiots mais est aussi transmissible aux chiens adultes. La contagion se fait d’un chien à l’autre et se présente sous forme pulmonaire, intestinale ou nerveuse.

Les symptômes sont variés car le virus peut attaquer divers organes : fièvre, yeux rouges et larmoiement, écoulement nasal, toux et difficultés respiratoires, diarrhée, vomissement, boutons, convulsions, tremblements musculaires, paralysie et coma.

La mort survient en général assez rapidement après l’apparition des symptômes. Certains chiens en guérissent mais gardent des séquelles parfois graves.

La vaccination demeure la meilleure prévention.

Le distemper

Cette maladie cause des troubles respiratoires, gastro-intestinaux et neurologiques et peux s’avérer mortelle pour votre chihuahua.

Le système nerveux des chiens qui y survivent peut présenter des séquelles permanentes. Cette maladie est extrêmement contagieuse et les chiens non vaccinés courent un risque élevé de la contracter. La maladie est transmise par les sécrétions nasales et oculaires de chiens déjà infectés.

Les symptômes sont de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, de l’inflammation des yeux, du rhume, parfois même le distemper des nerfs avec des crises faisant penser à des crampes. Le vaccin permet la prévention de cette maladie.

La leptospirose

Cette maladie contagieuse grave est transmise par une bactérie Leptospira. Les rongeurs en sont porteurs et leurs urines contaminent l’environnement et les eaux stagnantes. C’est en buvant cette eau ou en s’y baignant que le chien s’infecte. La leptospirose est transmissible à l’humain par contact cutané.

Les symptômes sont variés : Fièvre, faiblesse, vomissements, diarrhée, modifications des yeux, défaillances rénales/hépatiques, gastro-entérite hémorragique.

Malgré les traitements, la mort est généralement observé.

Le vaccin permet la prévention de cette maladie.

La maladie de Lyme

Cette maladie contagieuse est transmissible à l’humain. Elle est le plus souvent transmise par une morsure de tique. L’incubation de la maladie est parfois de plusieurs semaines.

Les symptômes sont de la fièvre, de la fatigue, la perte d’appétit et les articulations gonflées et chaudes.

Parvovirose ou gastro-entérite hémmoragique

Cette maladie extrêmement contagieuse est surtout dangereuse chez le jeune chiot due au virus qui est très résistant. L’évolution est rapide et faute de soins immédiat l’affection est quasi fatale.

Les symptômes sont des vomissements, de la diarrhée hémorragique de forte odeur, le chien déshydrate rapidement, l’évolution de la maladie est très rapide et la consultation chez le vétérinaire doit être immédiate.

La vaccination demeure la seule prévention pour éviter cette maladie.

La rage

La rage est une maladie virale très ancienne qui s’attaque au système nerveux central de tous les animaux à sang chaud y compris l’être humain.

Cette maladie mortelle se transmet par la salive et se propage à travers les nerfs. Le virus migre alors au cerveau et ce multiplie rapidement pour ensuite gagner les glandes salivaires.

La période d’incubation peut varier de 15 à 60 jours. C’est donc dans le cerveau que le virus se reproduit et fait le plus de ravage. Les symptômes sont visibles par un changement dans le comportement, une salivation démesurée, des paralysies ou des signes d’agressivité. Certains animaux essaient de s’isoler et de se cacher tandis que d’autres peuvent devenir très excités et aussi agressifs.

Une fois les signes cliniques de la rage apparus chez un sujet, il ne reste habituellement pas longtemps à vivre.

Les animaux sauvages comme le renard, les moufettes, les ratons laveurs et les chauves-souris sont le plus généralement porteur du virus mais depuis quelques années des écureuils près des grands centres urbains ont aussi été découverts atteints de la rage.

Il est recommandé de ne pas laisser votre chihuahua sans la surveillance; surtout dans les régions où la présence d’animaux sauvages est plus fréquente, comme les terrains de camping, les haltes routières et le chalet.

La vaccination du chihuahua demeure la meilleure prévention. Le vaccin est très efficace et peu coûteux.

Les parasites

Votre chihuahua peut souffrir de parasites intestinaux et de parasites externes. Certains d’entre eux peuvent être un vrai fléau pour les propriétaires de chien.

Plusieurs produits sont disponibles sur le marché pour enrayer ce problème. Il est préférable de traiter régulièrement votre chien et ainsi prévenir l’apparition de ces parasites.

Il existe plusieurs parasites externes qui peuvent causer des inflammations cutanées souvent accompagnées de démangeaisons, de problèmes et pertes de poils, d’infections plus ou moins graves ainsi que des risques de contamination.

Votre vétérinaire peut vous conseiller sur les produits à utiliser pour la prévention ou pour le traitement et le dosage approprié à administrer à votre chihuahua

La coccidiose

La coccidiose est une infection causé par des parasites microscopiques qui vivent dans les cellules des parois de l’intestin. Les coccidies ne sont pas des vers, ils sont souvent confondus car ils vivent dans l’intestin et peuvent provoquer des diarrhées.

Cette infection est transmissible par les excréments de l’animal atteint.

Les oocystes (des coccidies immatures) sont éliminés dans les selles de l'animal. Ils restent dans l'environnement et éventuellement arrivent à maturation en oocyste plus développé qui peut à son tour infecter l'animal à nouveau.

Les chiens infectés par des coccidies ne montrent pas toujours des symptômes de diarrhée ni aucun autre signe clinique. Quand les œufs sont présent dans le chien qui ne démontre aucun symptômes, on les considère comme transitoires, donc une présence non significative. Mais, chez les chiots ou les chiens âgés affaiblis, ils peuvent causer de sévères diarrhées liquides, de la déshydratation, des coliques et des vomissements. Les cas graves peuvent être fatals.

La coccidiose est diagnostiquée par un examen de selles au microscope. Comme les oocystes sont beaucoup plus petits que les œufs de vers intestinaux, l'examen doit être minutieux. Pour détecter certaines coccidies, parmi les moins communes, on procède à un test sanguin.

Comme la réinfection du chien est très courante, la désinfection de l'environnement est importante. La désinfection à l'eau de Javel, à raison d'une tasse par gallon d'eau est efficace si les surfaces et les locaux permettent une désinfection sans danger.

Les puces  

La puce est un très petit insecte brun sans ailes. Elle vit dans le noir au plus profond de la fourrure de votre animal et se nourrie de son sang.

Les puces sont des parasites qui se multiplient à une vitesse incroyable, elles ont une très grande capacité de survie. Une seule puce peut provoquer une infestation.

La puce pond des œufs, qu’elle dépose dans les endroits fréquentés par votre animal ( lit, sofa, tapis, coussins, panier. Après quelques jours ces œufs vont éclore pour donner des larves. Ces larves peuvent attendre plusieurs mois dans leurs cocons, le passage d’une présence animale ou humaine. Dès lors les jeunes puces sortent, envahissent les lieux et commence alors l’infestation.

La puce injecte sa salive au moment de la piqûre, ce qui entraîne très souvent chez notre chien des réactions allergiques. Les piqûres de puces provoquent des démangeaisons qui peuvent affaiblir votre chihuahua.

Ce parasite est souvent porteur des œufs de ténia. Le ténia est un vers plat qui se développe dans l’intestin et peut causer des troubles digestifs.

Le grattage et la perte de poils sur le dos sont des indices importants de la présence de puces. Elles se voient quelques fois à l’œil nu dans la région du bas de la queue, entre les cuisses et vers la peau du ventre, là où le poil est moins dense.

Un traitement au début de chaque saison peut s’avérer très efficace et vous éviter beaucoup de désagrément.

Dans le cas d’une contamination, il est nécessaire de traiter les animaux de la maison ainsi que les endroits fréquentés par le chien (maison, sous-sol, garage)

Plusieurs produits peuvent vous aider à prévenir et à remédier à ce problème.

Les tiques

La tique est un parasite au corps ovale, de couleur brune ou grisâtre qui vit dans les zones humides, les forêts, les buissons et les hautes herbes. Elle se fixe à la peau du chien et se nourrie de son sang durant quelques jours.

Les tiques sont difficiles à trouver et à déloger surtout lorsque la fourrure de l’animal est longue et épaisse. Il est important lorsque vous enlever la tique d’essayer le plus possible de retirer aussi la tête, car elle peut causer de l’irritation à la peau du chien.

Les tiques provoquent chez le chien des démangeaisons, elles peuvent aussi transmettre de graves maladies, certaines parfois mortelles.

La Borréliose communément appelée la maladie de Lyme dont les symptômes sont les rougeurs, l’arthrite et de la fièvre est aussi transmissible à l’humain.

Les chiens atteints de la maladie de Lyme doivent être traités avec des antibiotiques.

Si vous remarquez des symptômes tel une baisse d’appétit, de la fièvre parfois accompagnée de tremblements ainsi qu’une urine plus foncée et malodorante, il est important de consulter votre vétérinaire.

La teigne

La teigne est une maladie contagieuse transmissible aux autres animaux et dans certains cas à l’homme.

Cette maladie est causée par la présence d’un champignon microscopique qui se nourrit de la kératine du poil. Certains chiens peuvent présenter des zones dénudées de poils à la tête, au dos ou aux cuisses mais d’en d’autres cas les chiens en seront porteurs sans toutefois démontrer de symptômes.

La gale

La gale est une maladie de la peau causée par une mite parasite. Ce parasite que l’on appelle Sarcoptes Scabiei peut parfois être difficile à détecter, ce qui rend donc le diagnostic difficile à établir.

Les mites se logent dans une couche de la peau, l’infestation peut alors se propager à différents endroits du corps tel les oreilles, les coudes, les temples et le tour des yeux. Le principal symptôme est surtout la démangeaison.

La gale démodécique est causée par un parasite minuscule, le démodex canis, qui se loge dans la peau du chien mais qui sur un chien en bonne santé ne cause aucun problème, toutefois sur un chihuahua dont le système immunitaire est affaibli ou déficient, les parasites peuvent se propager. La femelle atteinte le transmet aux chiots dès les premiers jours de la naissance.

La gale démodécique se présente sous différentesformes.Dans certains cas le chien présente quelques zones de dépilation ainsi que de la démangeaison mais dans des cas généralisés le chien peut perdre ses poils sur le majeur parti de son corps et réagir un peu moins bien au traitement.

Les mites d’oreilles

Les mites d’oreilles sont des petits acariens appelés Otodectes Cyanotis qui infestent et se reproduisent dans les conduits auditifs des oreilles.

Les symptômes sont de fortes démangeaisons ainsi que de l’inflammation. Les oreilles infestées produisent une grande quantité de cérumen, des dépôts bruns ou noirâtres sont visibles et une forte odeur s’en dégage.

Cette affection est assez fréquente chez le chien car elle se transmet d’un animal à l’autre. Les chiens d’élevage et de refuge y sont plus exposés.

Le traitement est simple, votre vétérinaire peut vous prescrire les produits nécessaires.

Les piqûres d’insectes

Les piqûres de guêpes, d’abeilles et de fourmis peuvent aussi entraîner de graves réactions allergiques nécessitent des traitements d’urgences.

Les vers

Il existe plusieurs parasites internes, certains plus nocifs que les autres et pouvant entraîner des problèmes de santé. Certains vivent dans l’intestin, les poumons ou sous la peau tandis que d’autres peuvent aussi s’incruster dans le cœur de votre chihuahua.

Le ténia

Le ténia est un vers plat vivant dans l’intestin. Il peut mesurer jusqu’à 24 pouces de longueur. Ces anneaux sont remplis de petits œufs semblables à des grains de riz qui sont évacuer dans les selles de l’animal provoquant ainsi des démangeaisons de l’anus.

En vermifugeant votre chihuahua contre le ténia, il est aussi nécessaire de le traiter contre les puces car celles-ci peuvent avoir un lien direct avec sa contamination

Les ascaris

Les ascaris sont des vers ronds vivant dans l’intestin grêle. Ils peuvent mesurer jusqu’à 6 pouces de longueur et ressemblent à des spaghettis. Les chiots en sont souvent porteurs.

Il est indispensable de traiter ceux-ci de façon régulière; soit une fois par mois jusqu’à l’âge de six mois. Les chihuahuas adultes peuvent aussi être traités avant l’accouplement et aussi durant et après la gestation, afin d’évier le plus possible les risques de contamination.

Les ankylostomes

Les ankylostomes sont de petits vers très agressifs vivant sur la paroi de l’intestin et rarement visible dans les selles. En grands nombres, ils peuvent entraîner l’anémie et même le décès du chien. C’est surtout dans les gros élevages ou les pensions pour chiens que l’on rencontre ce genre de contamination.

Les trichures

Les trichures sont de petits vers très résistants, de forme enroulée à l’extrémité, vivant dans le gros intestin et pouvant entraîner l’anémie ou des diarrhées hémorragiques très douloureuses. Ils peuvent contaminer les chiots comme les adultes, surtout dans les chenils, les pensions ou les refuges.

Le vétérinaire peut vous conseiller dans le cas d’une ou l’autre de ces contaminations.

La dirofiliariose

La dirofiliariose aussi appelé la maladie des vers du cœur est transmise par la piqûre de plusieurs espèces de moustiques. Cette maladie cardiaque très grave peut laisser des séquelles très importantes à votre chihuahua. Les signes de contamination apparaissent plusieurs mois après la piqûre infectante. Les vers présents dans les vaisseaux sanguins provoquent des problèmes cardiaques et respiratoires; adultes ils se logent dans le cœur et les artères pulmonaires.

De la toux, des signes de fatigues, la perte de poils et de muscles, des problèmes respiratoires et rénaux sont les symptômes de la maladie. L’animal atteint peut devenir une source de contamination pour les autres.

La prévention constitue le meilleur remède. Votre vétérinaire peut vous renseigner sur cette maladie et vous prescrire le traitement nécessaire à la prévention de la dirofilariose.

La luxation de la rotule

La luxation de la rotule est fréquent chez les chiens de petites tailles comme le chihuahua. La luxation congénitale apparaît après l’âge de 3 à 4 mois.

Selon son degré de luxation, le chihuahua développe un problème qui entraîne la boiterie partielle ou totale pouvant atteindre les deux membres arrières à la fois. La luxation de la rotule peut aussi être causé suite à un traumatisme ou à un accident ainsi que par des mouvements violents.

Votre vétérinaire, par simple manipulation de la rotule, peut détecter la luxation et vous conseiller sur les possibilités de traitements ou d’une intervention chirurgicale si la luxation est plus importante.

Un propriétaire de chihuahua peut avoir à sa disposition des médicaments pour le traitement d'acariens des oreilles, d'infestation de puces, de petites plaies, de diarrhée, et autres types de ce genre. Seulement quelques médicaments suffisent. Vous pouvez, dans la plupart des cas, effectuer vous-même le traitement. Votre vétérinaire peut vous aider et vous donner de bons conseils à ce sujet, il peut vous montrer à administrer des liquides et des pilules, renouveler les bandages, prendre la température, et plusieurs petites choses qui peuvent vous être utiles et vous faire économiser. Si vous avez appris à votre chihuahua à accepter les manipulations, vous n'aurez donc aucun problème à lui administrer un sirop ou un comprimé.

Pour les médicaments liquides une seringue vous sera de grande utilité, autant pour mesurer la quantité du médicament et en respecter la dose que pour la faire ingurgiter à votre petit protégé. Il sera facile en glissant la seringue (sans aiguille bien sure) derrière les canines et en soulevant légèrement le museau de lui faire prendre son médicament.

Pour les comprimés, en lui levant un peu le museau et en pressant délicatement avec votre pouce et votre index derrières les canines supérieures, il ouvrira la gueule et vous n'aurez qu'a lui pousser le comprimé du bout du doigt bien au fond, lui refermer la gueule et lui frotter un peu la gorge pour vous assurer qu'il a bien avalé son médicament.

Un chien accidenté doit être apporté le plus vite possible à la clinique vétérinaire. En cas de fractures vous devez le transporter avec précautions. Prudence car le chien peut tout à coup mordre, de douleur, son propre maître.

L’obésité chez le chien

Le chihuahua est un chien qui se contente de peu d’exercice et développe parfois des problèmes d’obésité. La cause première de l’obésité est l’ingestion excessive de calories. L’âge, le sexe et les problèmes hormonaux peuvent aussi être la cause de tous ces problèmes d’excès de poids.

Pour diminuer les risques d’obésité de votre chien, une alimentation contrôlée, à plus faible teneur en calories, un apport vitaminique et des suppléments de minéraux sont conseillés. Il est aussi recommandé d’accroître graduellement l’activité physique de votre compagnon. Une petite promenade de santé vous fera sûrement du bien à tous les deux. Votre chihuahua ne s’en portera que mieux.

La coprophagie

La coprophagie est l’ingestion des excréments. Pourquoi un chien mange t’il ses excréments ou même ceux de d’autres animaux? Cette habitude est assez répandue et assez difficile à enrayer.

C’est vers l’âge de 4 à 10 mois que le chiot développe ce comportement. La coprophagie dit-on peut résulter de tendance génétique, de problème de santé, d’ennui ou de troubles du comportement.

Un chien peut manger ses propres excréments pour attirer votre attention ou dans d’autres cas parce qu’il vous a vu les nettoyer et par ce geste il vous démontre qu’il a compris que cela ne doit pas rester là. Ce comportement peut aussi se manifester chez un chien qui s’ennui, il est important dans ce cas d’augmenter ses activités physiques, d’essayer de limiter les périodes de solitude et de nettoyer sans tarder les lieux où il a fait ses besoins.

Une nourriture plus riche en gras, en fibres et en protéines et plus faible en hydrates de carbone et facilement digestible peut vous aider à enrayer ce problème. L’ajout de certain produit vendu dans les cliniques vétérinaire et dans certaines animaleries peut parfois s’avérer efficace mais il vous faudra répéter ce traitement pour obtenir un résultat satisfaisant. Une très petite quantité d’huile végétale ajouter la nourriture de votre chien peut dans certains cas aider à résoudre le problème. Il est recommandé de parler de ce problème avec votre vétérinaire.