Les symptômes de maladies et comportements chez le chat

Symptôme des vomissements chez le chat

Peu nombreux sont les propriétaires qui consultent les vétérinaires pour les vomissements de leur chat. Or, ils ne sont pas toujours le fait de boules de poils ou de l’herbe à chat, et peuvent être les symptômes de graves maladies (occlusion, maladie du foie ou des reins,…).

Le simple vomissement du chat et son traitement

Un simple vomissement (vomissement de boules de poils) n’est pas inquiétant, s’il n’est pas associé à une perte de poids, une diarrhée, ou une difficulté d’uriner. Il vous suffira de mettre votre chat à la diète pendant les 12 heures qui suivent (sans le priver d’eau), en lui donnant à manger par petites quantités et retrouvez son régime normal le lendemain.

Les vomissements anormaux chez le chat

Consultez un vétérinaire rapidement en cas de :

  • Vomissements chroniques (deux à trois fois par semaine).

  • Vomissements après son repas.

  • Vomissements couplés à une perte de poids ou diarrhées.

Consultez un vétérinaire EN URGENCE en cas de :

  • Vomissements de votre chaton

  • Vomissements importants en quantité.

  • Vomissements qui contiennent du sang.

  • Vomissements couplés à de la fièvre ou une apathie.

Symptôme de la diarrhée chez le chat

La diarrhée peut être le symptôme de nombreuses pathologies (gastro-entérite, intoxication, dérèglement hormonal), ou plus simplement d’un changement d'alimentation mal tolérée, d’une alimentation trop riche, voir d’une présence de parasites internes.

Les traitements de la diarrhée du chat

Si la diarrhée est due aux parasites (présence de vers dans les selles), administrez-lui un vermifuge. Dans le cas d’un changement de régime alimentaire, demandez conseil à votre vétérinaire qui vous aidera dans le choix d’un aliment plus adapté.

Après une diarrhée, nourrissez votre animal avec des aliments faciles à digérer, notamment des fibres qui faciliteront la reconstitution de la flore intestinale.

Si vous constatez du sang dans les selles, ou une association avec une apathie, une perte de poids, une déshydratation, consultez en urgence votre vétérinaire.

Symptôme des éternuements et trouble du nez chez le chat

L’éternuement en soit n’est pas une maladie, le plus souvent c’est un réflexe anodin. Associé à d’autres symptômes (écoulement, saignement, …) il peut révéler des problèmes plus graves.

Eternuements avec écoulement nasal du chat

La présence d’écoulement nasal peut être le révélateur d’un corps étranger, d’une infection, d’une rhinite, d’une sinusite, ou d’une allergie. Dans tous le cas une consultation rapide chez le vétérinaire s’avère indispensable.

Saignements de nez du chat

Le saignement de nez est le symptôme d’un traumatisme grave (empoisonnement, infection, tumeur,…). Consultez en URGENCE votre vétérinaire, ne relever pas la tête du chat, et n’insérez pas de coton ou de tissus dans les narines, utilisez simplement une compresse pour absorber le sang qui coule.

Eternuements avec écoulements du nez et des yeux

Avec une perte d’appétit, il s’agit des symptômes du coryza. Contactez votre vétérinaire pour une prise de rendez-vous rapide (il est préférable de fixer un rendez-vous pour éviter la contamination d’autres chats en salle d’attente).

Symptôme d'éternuements avec frottements

Les frottements associés aux éternuements peuvent indiquer une allergie, la présence d’un corps étranger, ou une piqûre d’insecte. Vérifier la présence d’un dard (si c’est le cas, retirez-le délicatement avec une pince à épiler), si aucune piqûre n’est visible consultez un vétérinaire rapidement.

Corps étranger dans les narines

En cas de présence d’un corps étranger dans les narines de votre chat, vous devrez l’enlever délicatement avec une pince à épiler. Ne vous acharnez pas si votre chat ne se laisse pas faire ou si vous n’y parvenez pas, laissez faire votre vétérinaire.

Les problèmes respiratoires chez le chat

La toux

La toux est rare chez le chat, elle correspond la plupart du temps à une irritation de la trachée ou une affection des poumons. Une toux sèche et occasionnelle n’est pas inquiétante, mais vous devrez consultez si cette toux devient chronique.

Symptôme d'étouffement du chat

Les causes d’un étouffement peuvent être multiples.

Un corps étranger dans la bouche (ou la trachée) bloque la respiration, ou il peut être le symptôme d’une maladie (asthme, pneumonie, œdème pulmonaire,…), voir d’une réaction allergique. Dans tous les cas, consultez en urgence un vétérinaire.

Dans certains cas (arrêt respiratoire) il vous sera indispensable de pratiquer la respiration artificielle et/ou un massage cardiaque.

Les convulsions, malaises, pertes de connaissance

Les convulsions

Ces crises impressionnantes de une à trois minutes, mêlant morsures dans le vide, courbure du dos, mouvements des pattes, sont rarement douloureuses pour votre chat.

Phénomène le plus souvent épileptique, ou hypoglycémique (pour les chats diabétiques). Elles peuvent également révéler un empoisonnement, ou d’une lésion au cerveau due à un accident.

Que faire en cas de convulsions du chat ?

Restez calme, facile à dire, mais moins à appliquer dans les faits. Ne déplacez pas le chat. Atténuez les bruits, éteignez lumières, télévision, radio,…

Entourez-le d’une couverture douillette, et parlez-lui doucement d’une voix rassurante. Notez chaque détail de la crise, particulièrement les mouvements et la durée.

Une fois calmé, emmenez votre chat chez le vétérinaire et faites-lui part de vos observations, elles lui permettront d’établir un diagnostic.

Contactez votre vétérinaire d’urgence si votre chat à des crises en séries ou s’il s’agit d’une chatte qui allaite.

Symptôme des malaises chez le chat

Un malaise peut être la conséquence d’un état de choc (accident de la route, chute, électrocution,…).

Le sang ne parvient plus au cerveau et aux membres extrêmes (pattes, queue,…). S’il respire, maintenez le chat au chaud (dans une couverture) et emmenez-le d’urgence chez le vétérinaire.

Si vous constatez que ces gencives sont pales, c’est la preuve d’un manque d’oxygène, vérifiez sa respiration et son rythme cardiaque. Pratiquez si besoin la respiration artificielle et/ou un massage cardiaque.

Le malaise peut aussi révéler une pathologie comme une insuffisance cardiaque, seul des examens de sang pourront permettre d’établir un diagnostic.

Les pertes d’équilibre chez le chat

L’équilibre est commandé par les organes de l’oreille interne et par le cervelet.

La perte d’équilibre ne se traduit pas uniquement par une chute. Un chat chancelant, un manque de coordination des pattes, une marche en cercle, sont eux aussi à associer à la perte d’équilibre. Une simple infection auriculaire (soignable par des antibiotiques), peut provoquer ces troubles.

La perte d’équilibre peut faire apparaître des maladies ou infections plus graves (tumeurs  ou traumatisme au cerveau ou à la moelle épinière, accident vasculaire cérébrale, empoisonnement, épilepsie,…).

Dans tous les cas, c’est un symptôme préoccupant chez le chat consultez un vétérinaire dans les plus brefs délais.

Boiterie (ou claudication) chez le chat

Examinez votre chat dès que vous le suspectez de boiter. Certains chats dissimulent très bien leur boiterie en évitant les déplacements.

Pour éviter de vous faire mordre, entourez votre chat dans un linge en laissant dépasser le membre suspect (à faire même chez le plus docile des chats).

Palpez la patte suspecte, en commençant par les coussinets et les griffes (griffe incarnée, cassée). Remontez jusqu’à l’articulation en étant attentif à toute lésion ou abcès (traces de morsures, griffures,…), partie enflée ou molle.

Il peut s’agir d’une entorse, d’une foulure, ou d’une inflammation musculaire, appliquez une compresse froide sur la partie douloureuse et rendez-vous chez le vétérinaire (Système D : en guise de compresse, entourez d’un linge un paquet du petits pois de votre congélateur).

Dans le cas d’un chat âgé, les inflammations des articulations sont souvent dues à l’arthrite, votre vétérinaire vous montrera quelques gestes (massages) pour soulager votre chat et/ou vous fournira un médicament adapté pour ralentir la progression de l’arthrite.

Symptôme de pertes de poils et démangeaisons du chat

Il est important de traiter rapidement toute démangeaison et maladie de la peau ou du pelage, qui sans traitement, peuvent engendrer des infections.

Souvent ces irritations bénignes (plaques avec démangeaisons, mordillements, irritations, croûtes, …) sont dues à des parasites externes (puces, acariens, …). Nous vous conseillons de vous rendre sur la page parasites externes et maladie de la peau pour adapter le  traitement.

Un choc émotionnel ou un stress important (déménagement, arrivée d’un nouveau chat/chien) peuvent provoquer des pertes de poils ou de l’eczéma.  

Symptôme de mauvaise haleine du chat

Une mauvaise hygiène buccale ou un problème bucco-dentaire sont fréquemment à l’origine d’une mauvaise haleine.

Examinez sa bouche dès que vous détectez une mauvaise haleine, vous découvrirez peut être un abcès, une gingivite (inflammation des gencives), un kyste,…. La bouche est le nid de beaucoup d’infections donc prenez rendez-vous chez le vétérinaire pour réaliser un examen dans les règles.

Excès de bave chez le chat

Un chat qui bave est courant. Une situation de stress, le goût d’un aliment inhabituel ou un médicament, peuvent provoquer un excès salivaire. Mais si votre chat bave sans raison ou qu’il a en plus un comportement anormal (étouffements, convulsions,…) contactez en URGENCE votre vétérinaire.

Modification de l’appétit du chat

Soyez vigilant sur toute modification de l’appétit de votre chat, habituellement synonyme d’un trouble plus ou moins grave.

Un appétit accru peut révéler une hyperthyroïdie, ou une néphrite (inflammation des reins). Une perte d’appétit, quant à elle peut impliquer un problème bucco-dentaire, ou une apathie.

Un traitement médicamenteux peut aussi être la cause de la modification de l’appétit (corticoïde, antibiotiques, …) parlez-en à votre vétérinaire.

Augmentation de la soif (polydipsie)

Votre chat tourne autour de son bol d’eau, il boit dans l’évier, dans les flaques, ou au robinet (contrairement à ses habitudes).

Une augmentation de la soif chez votre chat peut être annonciatrice d’un diabète, d’un disfonctionnement des reins, du foie, ou de la thyroïde, décelables avec une analyse d’urine et/ou de sang.

Problèmes urinaires chez le chat

La difficulté d’uriner est courante chez les chats sédentaires. Cystite, urétrite, calculs, tumeurs, occlusion de la vessie, sont les maladies révélées par un problème urinaire.

Soyez attentif si votre chat urine à coté de sa litière, passe plus de temps à uriner, se lèche la zone génitale.

Ce sont les signes d’une infection urinaire (cystite, urétrite, néphrite). S’il miaule sans parvenir à uriner ou bien urine du sang, consultez en URGENCE un vétérinaire, l’éventualité d’une occlusion ou d’une rupture de la vessie est importante.

Le gros ventre

Un gonflement soudain est annonciateur d’une grave pathologie (torsion de la vessie, hémorragie,…), contactez votre vétérinaire en URGENCE. Mais cela peut être simplement synonyme d’un heureux événement, chez la chatte bien sur ou d’une une constipation qui se soignera par de simples laxatifs.