Quel habitat pour la Gerbille et comment l'entretenir ?

Le choix de celui-ci dépendra du nombre de pensionnaires.

La cage en plastique est une bonne solution de départ et facile d'entretien, mais à la longue, les gerbilles auront tôt fait de s'y sentir à l'étroit et surtout de la manger ! L'aquarium ou terrarium a l'avantage d'être haut et de permettre une bonne observation des animaux, mais son coût est assez onéreux.

L'idéal à mon avis est la maison construite par soi-même ; elle a l'avantage d'être personnalisée, voire modulable ; son coût est relativement faible car l'on parvient à associer matériaux de construction neufs et matériaux de récupération. Il ne reste plus qu'à agrémenter le tout d'un brin d'imagination, d'adresse et le tour est joué !

Les accessoires pour la Gerbille

Ils ne devront pas être trop nombreux, ni trop imposants afin de ne pas réduire l'espace, rappeler un peu le décor à l'état naturel de vos animaux de compagnie.

On y mettra en priorité une petite maison où les gerbilles y feront leur nid douillet et leur servira d'espace intime surtout en cas d'élevage mais aussi de refuge en cas de stress. Les choix sont multiples : une maison en plastique ou pourquoi pas une maison "rustique" pour mieux rappeler l'habitat naturel : une bûche trouée fera merveille.

Mais vous pouvez diversifier les modèles comme la brique qui offre au choix, la maison rez de chaussée ou avec étage ou le pot de fleur qui préserve la fraicheur tout en étant ventilé par le sommet !

Parmi les divers accessoires à rajouter pour vos gerbilles, vous pourrez y mettre des perchoirs avec possibilité de cachette (les gerbilles adorent ça) comme : un caillou, une tuile (pour se frotter) ; enfin, la traditionnelle pomme de pin ou même une souche.

Un tuyau en plastique aura son utilité pour leur permettre de se mouver à l'intérieur et surtout de permettre d'accéder à l'étage de la maison. La liste est longue et infinie. L'important étant surtout d'essayer de restituer l'environnement qu'elles trouveraient à l'état naturel. Enfin, donner à volonté tout se qui se déchique comme les rouleaux de sopalin, carton, boîte d'oeufs, bout de plastique...

Composition de la litière pour la Gerbille

Copeaux, chanvre, rafle de maïs, foin (base idéale pour la nidification), ouate, tissus, laine...là aussi, la diversité est énorme. Seule contre-indication ne jamais les mettre en contact avec du cèdre, sous quelque forme soit-il ; en effet, la gerbille y est allergique.

La fabrication du nid de la Gerbille

Donnez leur à volonté, rouleaux de sopalin, papier toilette, papier jpâteournaux, carton, bout de tissus... les gerbilles déchiquettent tout et construisent leur nid avec l'ensemble de ces matériaux. (en les observant, vous vous rendrez compte qu'elles ne cessent de faire des aller-retour en rajoutant sans cesse des morceaux dans le nid.)

L'entretien du pelage de la gerbille

Pour l'entretien de leur pelage, vous pouvez mettre dans la cage une fois de temps en temps, un bac rempli de sable (pour chinchilla afin que vos gerbilles s'y nettoient.

Le sable éliminera l'excès de sébum sécrété par la fourrure.

L'entretien des dents de la gerbille

Toujours veiller à ce que les dents s's'affûtent ; d'où l'intérêt de mettre dans leur cage, pomme de pin, noix, morceau de bois, pâte, rouleau de Sopalin...

Les soins quotidiens

Retirer tous les jours les excédents de nourriture fraiche non mangés (pour éviter tout risque de putréfaction dans l'intestin) et en rajouter des frais. Rajouter également des bouts de sopalin ou croutons si nécessaire.

Ahérer tous les jours la pièce où elles se trouvent (été comme hiver, vent ou pluie).

La promenade ( c'est à dire, sortir hors de sa cage votre gerbille et la laisser évoluer dans une pièce) : ceci est un exercice qui s'avère indispensable pour agrandir l'espace vital.

Il permet un bol de liberté pour la gerbille, mais également pour développer une complicité entre le maître et l'animal : étape capitale si l'on veut créer un véritable lien affectif.

Il est important de les sortir régulièrement, mais tout ceci dépendra de votre disponibilité.. Ssachez toutefois que plus vous leur présentez la liberté, plus elles en redemandent !

L'hygiène de la cage

Tout dépend du nombre de pensionnaires que vous logez. Pour ma part, je procède à un nettoyage à fond (lessivage des murs, sols... ) à l'aide d'un désinfectant adapté aux rongeurs (sanitaire pin), une fois par mois et tous les quinze jours l'été.

Toutes les semaines, je vérifie l'état de la sciure et renouvelle les endroits souillés par les pipis et autres, par de la sciure propre.

Je lave les abreuvoirs et gamelles (car les gerbilles y rentrent à l'intérieur pour manger !).

Pour ce qui est du nid, je ne le touche jamais et durant le nettoyage, c'est le seul accessoire que je laisse afin que les gerbilles se repèrent dans leur cage propre.

De toute façon, c'est le seul endroit que les gerbilles ne salissent pas.

A savoir : durant l'été, avec la chaleur, les gerbilles souillent plus rapidement leur maison. Durant cette période, je mets de l'eau minérale dans l'abreuvoir et évite l'eau du robinet à cause de la sécheresse et les problèmes liés aux nappes phréatiques.