Questions réponses sur le chien

Lorsque l'on a un jardin, doit on en plus sortir son chien en promenade ?

Oui, bien sur !

Le jardin comme l'habitation font tous deux pour le chien, parties intégrantes de son Lieu de vie dont il a vite fait le tour. Etant un être social, il a besoin pour son équilibre, d'explorer quotidiennement d'autres lieux, d'autres odeurs, de rencontrer d'autres congénères, d'autres personnes.

Ne pas le sortir le priverait de tous ces nouveaux horizons attrayants et risquerait en plus de le mettre en situation de stress une fois dehors et confronté au monde extérieur.

Il devra alors le plus souvent se déployer en actions défensives afin de repousser ou faire cesser tout ce qui pourrait lui faire peur (personnes inconnues, autres chiens, nouvel environnement...).

Autant de raisons qui nécessitent une vraie sortie quotidienne à l'extérieur pour tous les chiens.

Peut-on donner du chocolat à son chien ?

Non, surtout pas !

Le chocolat contient de la théobromine, responsable d'effets bénéfiques sur notre humeur. Si elle est sans danger pour les humains (nous possédons une enzyme capable de la dégrader), elle est en revanche très toxique, voire mortelle, sur l'organisme des animaux (chiens, chats...).

A proscrire donc absolument pour eux, même s'ils en mangeraient volontiers. Consultez votre vétérinaire pour plus de renseignements, ou en cas d'ingestion importante de chocolat par votre chien.

Il existe bien d'autres friandises conçues pour eux, en guise de récompense

Peut-on sortir son chiot dans la rue, même s'il a pas eu tous ses vaccins ? 

Oui, absolument!

Il vaut mieux poursuivre la familiarisation du chiot à son nouveau contexte de vie, même s'il n'est pas totalement vacciné, plutôt que l'isoler sur un plan sanitaire, trop préjudiciable à son bon développement comportemental.

En effet, c'est essentiellement au cours de ses trois premiers mois de vie que le chiot va se familiariser au monde extérieur, et plus il sera stimulé, plus il abordera sans crainte plus tard toute nouveauté s'offrant à lui.

Toute interruption de ses apprentissages peut lui faire perdre ses acquis pour un risque sanitaire minime.
Il suffira pour cela de choisir des lieux de sorties propres et propices à une bonne socialisation.

Peut-on mettre un collier électrique à son chien pour qu'il arrête d'aboyer ?

NON ! Certainement pas!!

Et cela pour deux raisons essentielles et évidentes,

La première est qu'avant de vouloir faire taire un chien qui aboie, il faut d'abord en chercher les raisons*.  Au départ, le chien aboie pour prévenir, signaler, parce qu'il a peur ou parce qu'il se sent seul, ou pour tout autre comportement d'adaptation, légitime pour lui. Le faire taire à tout prix sans comprendre ne résout rien et ne fait que mettre le chien en situation de grande souffrance émotionnelle par ces continuelles décharges électriques.

La seconde est que l'impulsion "électrostatique" émise par ce collier est vécue comme une agression pour le chien dont la provenance lui reste indéterminée. Il risque alors, en réaction légitime de tout chien se sentant agressé, de rediriger son agressivité vers ce qui l'entoure, comme une plante, un autre animal... voire même un enfant jouant juste à coté...

Ce collier électrique est vraiment une torture pour le chien, et un réel danger pour l'entourage, A PROSCRIRE!
(même sous l'appellation de "collier d'éducation" ou "collier de dressage"!)

Il faut noter que l'usage du collier électrique est strictement interdit en Angleterre, Pays de Galle, Suisse, Finlande, Suède et Danemark. Espérons qu'il le soit aussi rapidement dans tous les Etats membres de l'Union Européenne! (Un projet de loi sur son interdiction a été lancé par l'U-E en 2005, mais aucun décret à ce jour ne l'interdit en France).

Selon la Convention Européenne sur la protection des Animaux de compagnie (Chap. II, Article 7) :
"Aucun animal de compagnie ne doit être dressé d'une façon qui porte préjudice à sa santé et à son bien-être, notamment en le forçant à dépasser ses capacités ou sa force naturelle ou en utilisant des moyens artificiels qui provoquent des blessures ou d'inutiles douleurs, souffrances ou angoisses"

Il en est de même pour le collier à la citronnelle qui projette à chaque vocalise du chien un répulsif extrêmement désagréable sur son museau dont le flair est bien plus supérieur à notre odorat (220 millions de cellules olfactives chez le Labrador contre seulement 5 millions chez l'Homme). Imaginez le chien en détresse qui, aboyant pour exprimer son stress d'être laissé seul dans un jardin, recevra comme seule réponse un puissant spray de citronnelle "venu de nulle part" sur lui ("sensé le faire taire"!). Il sera malgré tout obligé, sans même aboyer à nouveau, de rester avec cette odeur hautement incommodante collée à lui, sans possibilité bien sur de s'y soustraire, tout le reste de la journée. Autre situation de grande souffrance autant émotionnelle que physique pour le chien... et d'inutilité totale!           

Aucun apprentissage ne pourra être efficace, durable et surtout respectueux du chien
s'il est réalisé par une action répressive et douloureuse envers l'animal, dans un contexte de stress intense.