Symptômes et traitement de la dysplasie de la hanche chez le chien

La dysplasie de la hanche, degrés de gravité

Une fois le cliché interprété par le vétérinaire, le chien est placé dans l'une des cinq catégories prévues par la nomenclature internationale. Dans le cas où les deux articulations coxo-fémorales du chien sont dysplasiques, la plus affectée des deux est interprétée :

  • A : Aucun signe de dysplasie
  • B : Stade intermédiaire, hanche presque normale
  • C : Dysplasie légère, articulations médiocres
  • D : Dysplasie moyenne, articulations imparfaites, arthrose débutante
  • E : Dysplasie sévère, articulations très imparfaites, arthrose importante

La dysplasie de la hanche, les symptômes

Les premiers symptômes de la dysplasie de la hanche ne sont pas faciles à détecter. Les premières douleurs que peut ressentir le chien se situent entre 6 et 8 mois. Des comportements significatifs peuvent faire penser à cette maladie comme la boiterie récurrente d'une patte arrière après un repos ou quand il fait froid, une douleur anormale lorsque vous touchez l'articulation ou des difficultés à se lever.

La dysplasie de la hanche, une maladie héréditaire

Rarement, la transmission de cette maladie est héréditaire dans 3% des cas, cette maladie est congénitale. Il n'est pas impossible qu'elle survienne à la suite d'efforts trop importants pendant la croissance. Une mauvaise alimentation, qui débouche sur une augmentation de poids, peut également favoriser le développement de la dysplasie de la hanche.

La dysplasie de la hanche, le traitement

Dans les cas d'une dysplasie de la hanche non trop sévère, le traitement sera à base d'antalgique et d'anti-inflammatoire. En revanche dans les cas les plus extrêmes, une opération chirurgicale n'est pas à écarter. Elle consistera à mettre une prothèse de hanche, il existe d'autres types opérations. Pour lutter contre l'arthrose, il existe de nombreux traitements dits chondro-protecteurs sous forme d'injections et de comprimés que vous trouverez chez votre vétérinaire.