Trois conseils simples pour dresser son chien : astuces d'éducation canine

La plupart des propriétaires de chien occupé à dresser leur chien sont à la recherche d'astuces simples et faciles pour dresser leur chien. Après tout, le chien est une créature très intelligente mais malheureusement il ne parle pas votre langue natale.

 

Ainsi, si vous êtes un nouveau propriétaire de chien ou un propriétaire expérimenté, voici trois techniques et astuces simples pour dresser votre chien qui peuvent vous faciliter la vie.

1ère astuce pour dresser son chien : Pensez comme un chien

Il n’y a vraiment pas beaucoup de propriétaires de chien, même leurs enfants qui veulent penser comme le chien. Ce qu’ils veulent, c’est que le chien pense comme eux.

Mais de tous les conseils de dressage de chiens que vous rencontrerez, c’est peut-être le plus important. Si vous pouvez comprendre pourquoi votre chien se comporte de telle façon ou d’une autre, alors vous pouvez mieux y faire face.

Par exemple, beaucoup de propriétaires déteste entendre leur chien aboyer continuellement, mais il est important de se rappeler que les chiens sont des créatures primitives et les aboiements n’est qu’une partie de leur nature, surtout quand ils perçoivent une menace ou un danger.

Certains conseillers de dressage de chien vous diront de museler votre chien ou de le réprimander durement, mais il est parfois plus important de savoir pourquoi votre chien aboie.

Essayez de socialiser d’avantage le chien ou laisser le plus d’espace pour courir dans la cour afin qu’il ne se sente pas menacé.

2ème astuce : Récompensez les bons comportements

De nombreux conseils de dressage de chiens soulignent la bonne façon de punir un chien quand il se conduit mal, ce qui est approprié à la fois, mais les chiens veulent vraiment de l’attention positive de leurs propriétaires.

Dans de nombreux cas il est préférable de les récompenser lorsqu’ils  font quelque chose de bon que de simplement les punir quand ils font ce qui est mauvais. Rappelez vous, les chiens n’ont pas la capacité de raisonnement.

Si vous les punissez d’avoir mâché vos chaussures,  ils le feront quand même lorsque vous êtes absents et s’abstiendront en votre présence. Par contre si vous passez du temps avec eux à jouer avec un jouet, vous leur enseignez effectivement avec quoi il faut jouer et pas vos chaussures.

Beaucoup de ceux qui enseignent des conseils de dressage de chiens oublient de l’indiquer aux propriétaires, qui manquent alors une leçon de valeur sur la façon d’en réalité enseigner leur chien.

3ème conseil pour le dressage du chien : N’oubliez leur capacité d’attention

Certaines techniques de dressage de chien vous montreront comment gérer une erreur commise par votre chien, mais les propriétaires de chien oublient que les chiens n’ont absolument pas la durée d’attention.

Ils ne comprennent pas qu’ils ne devraient pas avoir mâché vos pantoufles si ils viennent de le faire il y a cinq minutes. Agiter les pantoufles dans leur visage ne signifie rien car ils ne peuvent connecter ce qu’ils ont fait dans le passé avec ce que vous essayez de communiquer en ce moment.

Prendre votre chien en flagrant délit et le punir est l’un des conseils les plus importants de formation de chien que vous n’aurez jamais à obtenir. Donc, gardez ces conseils simples, mais importantes de dressage de chiens à l’esprit et vous aurez beaucoup de succès dans l'éducation canine.

There are 3 Comments

Je vous explique : j'ai commencé l'éducation de mon dogue allemand dès le premier jour où il est arrivé à la maison, avec la méthode naturelle de dressage chien. Je n'avais entendu que du bien de cette méthode, vu des dizaines et des dizaines de vidéos montrant les résultats obtenus avec la méthode naturelle, j'étais conquise, c'était exactement le genre d'éducation que je recherchais : en douceur, sans contraintes, en utilisant les instincts du chien pour l'apprentissage et l'obéissance.

C'était à un tel point que je n'ai pas hésité à traverser la moitié de la france et à débourser plus de 300 euros (juste l'inscription, sans compter les frais du trajet) pour assister à un stage donné par le fameux fondateur de la méthode naturelle. Au moment de ce stage, mon chiot avait un peu plus de 3 mois, connaissait déjà un certain nombre de choses (assis/couché/attend/tu peux manger/stop/traverse/devant/au pied), et j'arrivais déjà avec des tonnes de questions : la méthode naturelle est basée sur l'attrait que le chien éprouve pour la nourriture ou le jeu, qui sont ses récompenses, sa motivation; comment faire lorsque son chiot dédaigne les deux?

j'avais tout fait pour que mon chiot soit sociabilisé au maximum, sorties sans laisse dans un grand parc, rencontres quotidiennes avec de nombreux chiens de toutes races/tailles/ages (90 % du temps, ces rencontres avaient lieu lorsque mon chiot était en liberté dans le parc), et lors de ces rencontres, je voyais bien que je n'existais quasiment plus pour mon loulou: ni les appels sur une voix enjouée, ni les pouics-pouics, ni les morceaux de nourriture sous le nez ne parvenaient à détourner son attention des autres chiens...

ou alors ça ne durait qu'une seconde le temps de prendre la nourriture et il retournait immédiatement à sa fixation canine... comment réagir, lorsque vous expliquez vos problèmes, (tout en précisant bien que votre chiot de 3 mois réagit très bien aux ordres, rappels etc., marche dans la rue en pleine ville sans laisse sans problème lorsqu'il n'y a pas de chiens) et qu'on vous répond que "c'est un dogue allemand, vous savez c'est normal qu'il soit plus lent à comprendre que les autres chiens", même si le dit chiot à été un des meilleurs dans tous les exercices pratiqués de tous les autres chiots présents au stage??

Malgré tout, j'ai continué la méthode naturelle. Renforcement positif, toujours avec ma pochette à friandise pleine de Kiri, saucisses, croquettes et j'en passe, pour etre sure de récompenser chaque bon comportement.

Et malgré tout cela, j'ai vu le comportement de mon chien se dégrader de semaine en semaine...

De moins en moins respectueux vis à vis de certaines limites fixées depuis le tout début, désobéissance à tout va en présence d'autres chiens, plus de rappel, je me barre à l'opposé quand tu m'appelle (je n'ai jamais couru après mon chien pour le rattraper), je couine et je pleure et je n'écoute plus les ordres lorsque je suis en laisse et que je veux aller voir le chien là bas dans le parc/ à l'autre bout de la rue/ sur l'autre trottoir, je me fais trainer par terre parce que je ne veux pas partir dans le sens opposé à l'autre chien...

Si je ne suis pas en laisse je me précipite vers l'autre chien en courant et en ignorant tous les ordres donnés; Lorsqu'on essaye de me distraire des autres chiens avec des jouets je les ignore, et si c'est de la nourriture, je la prend sans quitter les chiens des yeux, et si je dois détourner la tête d'eux pour manger, alors je ne prends pas... et puis à la maison, je monte sur le fauteuil (alors que je n'ai pas le droit) et refuse d'en descendre lorsqu'on me le demande, à 4 mois et demi je grogne sur le petit cousin qui est juste passé à coté de moi alors que j'ai un jouet dans la gueule...

Nous avons continué uniquement à la méthode naturelle jusqu'aux 6 mois de notre dodu.

Et puis vers les 6 mois, nous avons commencé à sévir, à donner quelques "coups de sonnette", tout en gardant les friandises comme récompense pour les bons comportements, tout en nous apercevant que notre loulou se foutait de plus en plus de sa bouffe et des jeux, et était toujours autant obnubilé par les chiens.

Mes questions : si des personnes ici sont à la méthode naturelle, ont-elles réussi avec leur chien?

ont-elle eu des problèmes? qui à renoncé à cette méthode?

Pensez-vous qu'on puisse vraiment se servir de cette méthode avec n'importe quel chien ?

la méthode classique : je n'en voulais pas, et pourtant, aujourd'hui, je me retrouve à utiliser les "coups de sonnette" régulièrement, (moins ces derniers temps, mais pluri-quotidiennement il y a quelques semaines) peut-elle vraiment apporter quelque chose à moi et à mon chien? quelles alternatives à ces deux méthodes?

voilà, merci de m'avoir lue, et désolée du pavé. J'avais vraiment adhéré à la méthode naturelle au début, et j'avoue que depuis, j'en suis bien revenue...

@Felicy

Bonjour, voilà un sujet particulièrement intéressant (je suis même contente que les "vraies" questions soient enfin abordées sur un forum). Pour vous situer un petit peu le contexte et me présenter : je suis monitrice en éducation canine et j'utilise avec les adhérents et leurs chiens les deux méthodes (traditionnelle et naturelle). Mon propre chien a été monté en compétition (obéissance et mondioring) uniquement en méthode naturelle (j'ai moi aussi suivi un stage, mais avec un élève d'Ortega), avec des résultats spectaculaires, puisque j'ai obtenu en l'espace de quelques mois des exercices et une complicité chien-maître que trois ans d'éducation dite traditionnelle (et dans son cas, même violente  ) n'avaient jamais réussi à produire (au passage, je n'ai plus jamais eu de manifestations d'agressivité de mon loup depuis que je le travaille uniquement en renforcement positif). Je suis entièrement convaincue de l'intelligence de cette méthode (en tout cas, de ses principes) et des énormes possibilités qu'elle offre. Un de mes collègues, qui a débourré ses deux chiennes briard de cette manière, a ainsi déjà amené la plus âgée aux championnats de France d'obéissance (elle a aussi un brevet de défense, au passage) et la plus jeune (à peine 18 mois), après avoir obtenu son brevet d'obéissance avec un total de 100 points (sur 100!), a brillamment obtenu ses deux mentions "excellent" en échelon 1 et tourne déjà en échelon 2 (et je rappelle qu'il s'agit de briards, pas de berger allemand ou de malinois). Bref, personnellement, on ne me fera pas revenir en arrière sur le principe de base de la méthode : chercher la collaboration du chien plutôt que sa soumission et travailler sur le mode gagnant-gagnant plutôt qu'en conflit (source d'agressivité avec certains chiens).

MAIS, pour répondre très clairement à votre question et contrairement à ce qu'affirme Joseph Ortega (normal : cette méthode, c'est quand même son business), NON, on ne peut pas utiliser cette méthode avec n'importe quel chien. Vous avez par ailleurs très bien défini par vous-même les limites de la méthode : l'idée est de jouer sur la motivation du chien à obtenir quelque chose (nourriture, jouet, caresse), ce qui est le principe fondamental du renforcement positif. Mais vous l'avez dit vous-même : quand le chien n'est motivé par rien (ou en tout cas que rien ne le motive plus que son environnement) ??? Doit-on renoncer à l'éduquer sous prétexte de ne jamais contraindre l'animal ? Bien sûr que non, ça me paraît inconcevable, d'autant plus si l'on parle d'un gros chien  Imagine-t-on une seconde un animal de 70kg ne marchant pas en laisse, agressant les autres chiens, ne revenant pas au rappel, incapable de tenir un "pas bougé" ? Ce serait extrêmement dangereux pour l'animal (s'il se fait écraser parce qu'il ne revient pas au rappel aux abords d'une route?), pour le maître (si le chien le fait tomber?) et pour les gens autour (si le chien fait tomber un cycliste ou un enfant?)  . Après, mes propres observations m'ont amenée à penser que les chiens que rien ne motive sont très souvent des chiens ayant toujours tout eu "sous la patte" à toute heure du jour ou de la nuit depuis qu'ils sont chiots : gamelle en libre-service ou nourriture toute la journée (donnée à table, par exemple), caresses pour un oui ou pour un non, multiples jouets là aussi en self-service, jeu quand ils le veulent sur sollicitation du maître. De tels chiens sont vite blasés et il est alors quasiment impossible de leur proposer quelque chose de suffisamment attractif pour les motiver à agir une fois qu'ils deviennent adulte (un peu comme les enfants gâtés à Noël qui ne regardent même plus leurs cadeaux).

Petite parenthèse (qui ne concerne pas Felicy, ayant fait un stage avec Ortega et donc maîtrisant bien la méthode) : je tiens à le préciser pour les gens qui vont lire ce topic, la méthode naturelle fonctionne très bien dans une grande majorité de cas (elle fait appel à l'instinct de survie du chien : la nourriture, c'est la vie). Si elle échoue, c'est souvent parce que le maître n'applique pas les consignes correctement, donc si vous êtes en train de lire ceci et de vous dire "ah ben voilà, mon chien ça marche pas donc c'est pas pour lui", remettez-vous en question avant de classer la méthode comme inefficace.

Revenons à nos moutons (enfin, à nos dogues allemands  ). Comme je le disais plus haut, j'utilise avec les équipes chien-maître du club les deux méthodes, justement parce que certains chiens (et plus souvent certains maîtres...) ne sont pas réceptifs à cette méthode. J'ai d'ailleurs en ce moment l'exemple d'un labrador très sympa, mais qui se fiche comme d'une guigne de tout ce qu'on peut lui mettre sous son nez : biscuits, jambon, fromage, balle, pouic-pouic. Il est aussi totalement imperméable aux félicitations de son maître : non, ce qui l'intéresse, lui, c'est jouer avec les copains (et il a 7 ans !!!).

Ben là, pas le choix, sans vouloir en faire une bête à concours, il est indispensable qu'il ait des bases de bonne conduite, donc collier-chaîne avec coups de sonnette, laisse tendue vers le haut pour le assis et attache pour le pas bougé. La méthode traditionnelle a pour principe la contrainte (on oblige le chien à effectuer l'action qu'on attend de lui), mais pas la violence ou la brutalité (les fameux coups de sonnette sont désagréables mais pas douloureux : le chien n'a pas la même musculature que nous au niveau de l'encolure, heureusement !). Elle n'exclue pas non plus la récompense quand le chien s'exécute correctement. Donc je pense qu'il ne faut pas non plus culpabiliser de travailler son chien en tradi : des millions de gens à travers le monde le font et quand c'est fait dans le respect de l'animal, les chiens ne s'en trouvent pas non plus traumatisés... Voilà pour ma part. J'attends avec impatience les autres réactions.

@Felicy

Tout d'"abord Félicy, un grand bravo pour l'investissement en temps et en énergie que tu as consacré et consacre à l'éducation de ton DA et à votre relation.

Je ne vais pas reprendre le message fort interessant de Positive, étant globalement d'accord avec elle. "Chercher la collaboration du chien plutôt que sur sa soumission et travailler sur le mode gagnant-gagnant plutot qu'en conflit..." me semble correspondre à la notion de maitre leader pour guider et apprendre les bons comportements au chien dans le respect et la complicité mutuels.

Ceci à l'inverse de certaines théories de relation de dominant/dominé dans laquelle la soumission du chien ne passe que par les obligations et les interdits fixés par le maitre.
Je privilégie bien évidemment le renforcement positif et la récompense des bons comportements, mais j'utilise également le NON dans l'éducation.
Je ne parle pas que de l'obéissance sur un terrain mais bien d'éducation et de relations maitre/chien dans la vie de tous les jours.

Les réponses de ton chien, Félicy, ne sont plus celles que tu attends et que préconise la méthode naturelle de Joseph Ortéga. Et si, TROP récompenser les bons comportements, en ne "sanctionnant"jamais les mauvaises réponses était insuffisant pour que le chien soit suffisemment cadré dans ses repères?
Je penses que le renforcement positif et uniquement le renforcement positif est LA méthode qui convient pour créer une vraie complicité entre le maitre et le chien, lorsque le chien est un très jeune chiot (félicitation et /ou récompense à la moindre bonne réponse).

Par contre, je pense que dès que le chiot évolue vers la pré adolescence, le jeune chien doit se voir poser des cadres précis et tout en continuant de récompenser et valoriser les bons comportements, le NON, l'utilisation d'un ton de voix plus sec en cas de besoin doivent intervenir.

Le chien, ayant une mémoire associative, le jeune chien doit associer les bons comportements à la récompense et les mauvais à une réponse du maitre moins agréable et pour moi, c'est en utilisant judicieusement lors de la préadolescence le renforcement positif et si nécessaire (mais toujours de manière très logique -même réponse à même action-) le renforcement négatif (isolement par exemple, absence de jeu....)que le jeune chien obtient les repères nécessaire à son équilibre de chien adulte. (sachant de surcroit que la période de l'adolescence est souvent une période plus difficile que la précédente et qu'il est utile que le maitre l'anticipe).

comprenez votre chien pour mieux communiquer avec lui et l'aimer : votre chien ne vous jugera jamais. il vous aime.