//-->

Vaccination et vermifugation du chat, les maladies : infos conseils

Votre chat se doit d’être vacciné contre les maladies infectieuses et virales qui menacent sa santé. Ne négligez aucun vaccins et veillez à la régularité des rappels.

Pas d’âge pour la vaccination du chat

Ne pas faire vacciner son chat parce qu’il est trop âgé, va contre toutes les données vétérinaires qui démontrent la faiblesse de l’organisme contre les infections bactériennes ou virales. Donc ne négligez pas la vaccination annuelle et du même coup la visite médicale.

Les risques des vaccins pour chats

Comme tout acte médical, la vaccination comporte un risque, mais les dangers que votre chat encourrait sans vaccins face aux maladies infectieuses sont largement plus importants.

Il est courant de voir une baisse de forme chez son animal durant les 24 heures suivant l’injection.

Laissez votre chat à son domicile pendant les 48 heures qui suivent le vaccin, si vous constatez que la baisse de forme persiste, ou qu’il est souffrant au-delà de cette période, consultez votre vétérinaire.

Il peut apparaître au point d’injection du vaccin une petite boule qui disparaîtra dans un délai de 1 à 4 mois, pas d’inquiétude mais surveillez qu’elle ne grossit pas.

Le coût des vaccins pour chats

Pour les vaccinations courantes (typhus, coryza, leucose, rage : Lire la Liste de maladies infectieuses chez le chat ), il vous faudra débourser entre 50 et 60 Euro pour chaque vaccin et rappel.

Les vaccins incoutournables pour votre chats

Le typhus ou leucopénie infectieuse

Maladie virale (famille des Parvovirus) devenue rare grâce à la vaccination, mais extrêmement contagieuse, dont les conséquences sont souvent fatales chez les jeunes chats. Elle ne se transmet pas à l’homme, ni aux autres animaux domestiques.

Ses symptômes sont des vomissements violents, des diarrhées, une forte fièvre, et une déshydratation.

Le coryza du chat

Infection des voies respiratoires supérieures du chat dues dans 80% des cas à l’action d’un Herpes virus félin ou d’un Calicivirus.

Cette infection, excessivement contagieuse, se caractérise par des éternuements en série, nez bouché, yeux larmoyants ou collés, fièvre, perte d’appétit souvent en relation avec la perte de son odorat, tous ces symptômes entraînent le plus souvent un grand état de faiblesse chez l’animal.

Malheureusement le vaccin ne va pas protéger totalement l’animal, mais il atténuera considérablement les effets de la maladie.  

La leucose féline

Rétrovirus (Leucèmogène Félin) touchant près de 10% de la population féline, souvent dénommée SIDA du chat, pouvant provoquer anémie, infections, cancer du sang, et dont l’issue est souvent fatale.

Les chats contractent ce virus par contact direct (nez à nez) mais aussi par morsure et par l’intermédiaire des litières.

Il ne se transmet pas à l’homme, ni aux autres animaux. Nous vous conseillons de faire vacciner votre compagnon en ayant préalablement effectué un dépistage sanguin. Ce vaccin représente une des grandes avancées de la médecine féline actuelle.  

La chlamydiose

Infection des yeux et des voies respiratoires supérieures. Un vaccin existe pour cette maladie. Il est fortement conseillé (souvent réalisé en association avec celui du typhus et du coryza).

La rage

Maladie du système nerveux, toujours fatale et extrêmement contagieuse pour les humains. Quasiment éradiquée en France, le vaccin reste obligatoire si vous souhaitez voyager avec votre compagnon à l’étranger ainsi que dans certains départements français, de même il sera exigé pour participer à des expositions ou des concours.

La vermifugation du chat

La vermifugation permet de débarrasser le tube digestif des parasites internes et ainsi réduire le risque de transmission à l’homme (toxoplasmose).

Elle doit débuter avant ses premières vaccinations, dès l’âge de 15jours, puis tous les mois jusqu’à l’âge de 6 mois.

A l’âge adulte une à quatre fois par an suivant la fréquence des sorties et des contacts avec ses congénères. De nombreux vermifuges sont disponibles sur le marché, mais les plus performants se trouvent chez votre vétérinaire.

Le cas des chats d’intérieurs

Beaucoup de propriétaires ne comprennent pas l’utilité des vaccins ou de la vermifugation pour leurs chats d’intérieurs.

Un chat peut être contaminé par son maître qui lui a accès à l’extérieur. Imaginez qu’une urgence (décès, départ impromptu,…), vous oblige à confier votre chat à une pension (sans ses vaccins à jour sera systématiquement refusé),  ou chez des amis qui possèdent des chats, vous le mettriez en danger.

Il est donc important de vacciner votre chat et de tenir à jours ses vaccins notamment ceux contre le typhus, le coryza, et la chlamydiose (disponibles en une injection). Idem pour la vermifugation, deux traitements par an sont un minimum.