//-->

Le poil chez le chat : astuce prévention et traitement

Durant la toilette, le chat récupère avec sa langue une importante quantité de poils qu’il fini par avaler. Une partie est éliminée naturellement, le reste s’accumule dans l’estomac formant des boules compactes. Dans la nature votre chat mange de l’herbe, ce qui le fait vomir et permet ainsi de régurgiter ces poils.

La concentration de poils dans l’estomac peut s’avérer dangereuse. Elle peut provoquer le blocage des intestins, entraînant des vomissements et dans les cas les plus graves une occlusion intestinale.

La prévention

Quoi de mieux que la prévention, un brossage fréquent de votre chat supprimera les excès de poils, couplé à une herbe à chat en libre accès pour qu’il puisse se purger.

Les traitements  

Si vous soupçonnez votre chat d’avoir des boules de poils, vous pouvez lui donner une cuillère  à dessert d’huile d’olive par jour pendant 3 jours.

Il existe des traitements Anti-aegagropile (contre les boules de poils) qui fonctionnent bien, consultez votre vétérinaire.    

Le langage du poil

La fourrure est vitale pour votre chat, elle le protège des blessures, des coups de soleils, et du froid. Mais si une fourrure épaisse, propre et luisante est le signe d’une bonne santé, un poil terne ou une perte de poils peuvent être les symptômes d’une maladie.   

En temps normal, votre chat perd des poils pendant la mue saisonnière du printemps, or nos chats d’appartement subissant moins de fluctuation de température perdent leurs poils tout au long de l’année.

Une perte de poils importante peut survenir lors d’un choc émotionnel, comme l’arrivée d’un nouveau compagnon, un accident, ou une maladie.

Le poil terne et/ou mal entretenu d’un chat est le symptôme de maladie ou d’une carence alimentaire, souvent associé à une perte d’appétit et de poids.

Cela peut être lié à des problèmes buccaux qui empêchent votre chat de se toiletter correctement.

Dans tous les cas, si vous constatez une perte anormale ou un manque de brillance des poils de votre compagnon, consultez un vétérinaire qui vous conseillera.